Dakar, 22 avr (APS) – L’imam ratib de la grande mosquée de Dakar, El Hadj Alioune Samb, a particulièrement insisté, samedi, dans son sermon de la prière de la fête de l’Aïd el fitr, sur l’éducation des enfants, a constaté l’APS.

”Les parents doivent éduquer leurs enfants. Car, devant Dieu, ils rendront compte de ce qu’ils ont fait de leur éducation’’, a t-il déclaré en wolof devant le chef de l’Etat qui a pris part à la prière marquant la fin du ramadan. Macky Sall avait à ses côtés le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, le gouverneur de la région de Dakar, entre autres autorités.

Pour l’imam Samb, les parents doivent éduquer leurs enfants qui ”seront les responsables de demain’’.

L’islam enseigne que ”si l’enfant a 7 ans, il doit s’accompagner avec son père pour aller prier. (…) à 10 ans, s’il ne prie pas, son père a le droit de le corriger, une manière de l’habituer à la prière’’, a rappelé l’imam.

Selon lui, ”le père n’a pas le droit de renoncer’’ à l’éducation de son enfant sous le prétexte qu’il ne peut rien contre lui. Les parents doivent être ‘’intransigeants’’ dans l’éducation de leurs enfants.

L’imam ratib a dénoncé les parents qui font preuve de ”négligence” en laissant leurs enfants aller dans des manifestations.

‘’Actuellement, on dirait que les enfants n’ont ni père ni mère. Les parents les laissent sortir dans la rue pour faire n’importe quoi. Personne ne peut comprendre ce qu’ils font dans la rue’’, a déploré Samb.

”L’enfant doit suivre ses parents et prendre soin d’eux. Il leur doit du respect. Il n’élève jamais la voix devant ses parents’’, a-t-il dit.

CS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Société

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION / Louga : des instructions données pour un bon déroulement du Gamou de Keur Sokhna Mame Astou Malick Sy

Louga, 19 avr (APS) – La préfète du département de Louga, Maude Manga, a exhorté ven…