Dakar, 23 mars (APS) – Les quotidiens consultés samedi redonnent la parole au peuple, appelé à voter dimanche pour élire un nouveau président de la république, dernier acte d’une campagne électorale lancée dans la douleur d’un contexte de crispation politique.

“L’heure de vérité” a sonné, souligne le quotidien Enquête, affichant à sa une photo du ministre de l’Intérieur, Mouhamadou Makhtar Cissé, dont l’ambition est d’organiser “la meilleure élection” possible, selon le journal.

À un peu plus de 24 heures de l’élection, il a rencontré la presse “pour faire le point sur l’organisation du scrutin”, qui va coûter “environ 14 milliards de francs CFA, dont 1,400 milliard pour les bulletins”, sans compter que “50.000 éléments des forces de défense et de sécurité [seront mobilisés]”, rapporte Enquête.

La commission électorale nationale autonome (CENA), de son côté, “donne des gages de transparence”, note le quotidien L’As, selon lequel “plus de mille observateurs” sont mobilisés pour surveiller la bonne tenue du scrutin.

Un effectif de “50.000 éléments de sécurité a été déployé et plus de 2400 observateurs nationaux et internationaux accrédités pour superviser cette élection, dont l’organisation a coûté environ 14 milliards de francs CFA à l’Etat du Sénégal”, renchérit Le Soleil.

“Macky out, 19 prétendants pour le +fauteuil+” présidentiel, peut-on lire à la une du quotidien Les Echos. “Pour la première fois de l’histoire du Sénégal, précise Libération, le président sortant n’est pas dans la course”.

Libération rappelle que cela fait de cette présidentielle “un scrutin inédit”. Constant repris par le quotidien L’Info, lequel ajoute qu’en plus du président sortant, le leader de l’opposition est absent du scrutin qui va mettre en concurrence “des candidats qui, à l’exception d’un seul, sont à leur premier essai”.

“Voici venue l’heure de l’élection. Demain est le jour de vérité. Il s’agira, pour le citoyen, de choisir le 5ème président de la République. Entre le changement dans la continuité […] et l’alternance […]”, indique le journal Le Quotidien.

Les électeurs “à l’heure d’un choix fatidique”, estime Vox Populi, qui revient sur ”les derniers clins d’œil des 19 candidats à l’électorat”. “Rupture ou continuité ?”, s’interroge à ce sujet Walfquotidien à sa une.

Si les candidats sont 10 à solliciter les suffrages des Sénégal, indique cette publication, ils peuvent être classés “en deux groupes : les partisans d’un changement radical”, d’une part, et ceux ”du changement dans la continuité”, d’autre part.

Sud Quotidien note que le Sénégal va tenir, dimanche, la 13ème élection présidentielle de son histoire depuis l’indépendance en 1960. Et le journal de signaler que “7.033.852 électeurs sont attendus dans les 15.633 bureaux de vote ouverts dans 6.681 centres de vote au niveau de 553 communes sur les 46 départements que compte notre pays […]”.

Le Quotidien Bés Bi Le jour ouvre sur les recommandations de l’Eglise à l’endroit des électeurs, dont il met deux points en exergue : “Tu ne vendras pas ton vote pour un sac de riz…Tu ne choisiras pas les candidats qui prônent la violence”.

Alors que le scrutin présidentiel de dimanche devrait permettre de passer à autre chose, plusieurs quotidiens, dont les publications spécialisées dans le sport, saluent le début de renouveau de l’équipe nationale sénior de football.

Après une Coupe d’Afrique des nations décevante, les Lions étaient opposés aux Panthères du Gabon en match amical internationale, l’occasion de repartir de l’avant.

L’équipe nationale a dominé son adversaire du jour, 3-0, une “démonstration”, selon le quotidien Stades. “Les Lions bouffent les panthères”, indique Record.

Walfquotidien salue ce résultat en titrant “Bon pour le moral !”, Sud Quotidien titrant : “Un nouveau départ canon pour les Lions”, Les Echos affichant “La jeunesse prend le pouvoir”.

Ce qui correspond à l’analyse du quotidien Enquête (“La jeunesse s’affirme”), qui fait référence à la première sélection de nouveau jeunes joueurs dont Mikayil Ngor Faye, jeune défenseur du Barça B (Espagne) qui a réussi son baptême du feu en marquant un but.

L’As considère que ce résultat signifie que les Lions sont “guéris de la désillusion ivoirienne”, en référence à l’élimination du Sénégal dès les huitièmes de finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire alors que les Lions avaient attaqué la compétition avec l’ambition de conserver leur premier trophée continental acquis un an plutôt au Cameroun.

BK

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-COLLECTIVITES / Thiès : les pouvoirs publics en croisade contre l’occupation anarchique autour du marché central

Thiès, 19 avr (APS) – Des commerçants et occupants du marché central de Thiès interr…