Dakar, 23 mai (APS) – Les quotidiens reçus à l’Agence de presse sénégalaise (APS) mettent l’accent sur l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr, jugée en audience spéciale, ce mardi, devant la Chambre criminelle de Dakar.

Ouvert, le 16 mai, le procès pour viols présumés de l’opposant Ousmane Sonko a été renvoyé au 23 mai, en audience spéciale. Le procès s’était ouvert sans le maire de Ziguinchor, retiré depuis quelques jours dans cette ville du sud du Sénégal dont il est l’édile.

Ousmane Sonko a indiqué avoir décidé de ne plus collaborer avec la justice dans cette affaire politico-judiciaire qui tient en haleine le Sénégal depuis mars 2021 et dans le cadre de laquelle il est accusé de ”viols répétés” et ”menaces de mort” présumés par une masseuse dakaroise.

”Un Stress sans fin’’, titre Enquête qui relève des ”incertitudes” autour de ce procès Sonko-Adji Sarr. ‘’Suspense sur la présence d’Ousmane Sonko à ce procès, il (Ousmane Sonko) n’a reçu aucune convocation, soutient un de ses avocats, Me Ousseynou Ngom, l’Etat sourd aux exigences de Sonko pour prendre part à ce procès’’, indique le journal.

Le leader du parti Pastef- les-Patriotes avait posé des conditions préalables à sa présence au procès, exigeant, entre autres, le respect de son itinéraire pour se rendre au tribunal, la levée des barricades érigées aux alentours de son domicile dakarois, à la Cité Keur Gorgui.

Pour Sud Quotidien, Sonko fait ”face à son destin’’. ”Comme lors de la précédente audience boycottée par le leader de Pastef au nom de la désobéissance civile, ce nouveau rendez-vous qui est au centre des débats, s’annonce cruciale pour l’ancien candidat arrivé troisième à la dernière présidentielle’’, souligne le journal.

Le Quotidien signale que le leader de Pastef n’avait pas quitté Ziguinchor lundi dans la soirée pour venir prendre part au procès.

‘’Sonko snobe encore la Justice’’, dit WalfQuotidien, évoquant un long feuilleton judicaire en vue. ”Attendu à la barre de la Chambre criminelle de Dakar, Ousmane Sonko, a décidé d’après des sources dignes de foi de ne pas comparaitre tant que les conditions qu’il a posées ne sont pas remplies’’, écrit dans ses colonnes le journal.

”Sonko, le dernier combat pour la survie”, selon le quotidien Bës Bi. ”En ce mardi, jour de son procès en chambre criminelle, Ousmane Sonko vit, depuis Ziguinchor où il s’est retranché, les heures
les plus déterminantes de son destin présidentiel. Entre l’option de la contumace brandie, l’idée d’une condamnation, c’est aussi la survie de son parti qui est en jeu face au pouvoir décidé à le
freiner”, écrit le journal.

Le Soleil met en exergue la politique de l’emploi des jeunes et titre ”Le plaidoyer du Premier ministre Amadou Bâ”. Présidant le deuxième salon de la jeunesse, de l’emploi et de la mobilité au Grand Théâtre de Dakar, le Premier ministre, Amadou Bâ a plaidé pour un investissement dans l’éducation, la formation et la création d’emplois, fondements d’une société prospère, rapporte le journal.

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SANTE / A Genève, Docteur Ibrahima Sy présente les innovations mises en œuvre par le Sénégal

Genève 27 mai (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Ibrahi…