Kaolack, 15 juin (APS) – Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) du Sénégal exhorte ses membres à bien “tenir précieusement compte” des informations climatiques délivrées par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM), en vue de faire les bons choix de semences et de variétés culturales pour de bons rendements agricoles.

“Nous invitons nos membres à tenir compte des informations météorologiques dans le cadre de leurs activités agricoles, afin de pouvoir faire le bon choix sur les types de semences et les différentes variétés culturales à utiliser pour bon rendement de leurs productions agricoles”, a déclaré Nadjirou Sall, président du CNCR.

Il animait un point de presse, mercredi, au terme d’une rencontre du conseil d’administration du CNCR organisée sous forme de séminaire de renforcement de capacités des leaders et techniciens sur les résultats des productions de connaissances portant sur le financement, la loi d’orientation agro-sylvo-pastorale (LOASP), le foncier et l’installation/insertion des jeunes.

“Dans l’histoire du CNCR, depuis trente ans (1993-2023), nous avons connu des crises liées aux changements climatiques, avec des pluies qui arrivent très tôt, parfois très tard, avec des pauses, des inondations, des vents inexplicables, entre autres phénomènes qui nous ont amenés à avoir des perturbations par rapport à ce que nous connaissions, nous poussant à mettre en avant l’information climatique dans nos activités agricoles”, a-t-il dit.

 

Selon lui, au vu de toutes ces considérations, le CNCR a mis en avant l’information climatique, en essayant d’apporter son accompagnement pour permettre à ses membres de disposer des “bonnes informations” météorologiques.

“Avec les prévisions de l’ANACIM, nous attendons une pluviométrie importante avec des poches différentes de sécheresse dont on n’arrive pas à situer agro-écologiquement le niveau. Mais, nous essayons d’aider nos membres à pouvoir y faire face”, a indiqué M. Sall.

Le président du CNCR a par ailleurs invité les membres de son organisation à faire en sorte qu’ils soient en règle avec l’assurance agricole. Il leur a également demandé d’aider à l’identification des difficultés rencontrées dans le cadre de leurs rapports avec leur assureur, pour pouvoir en parler avec l’agence qui s’en charge.

“Non seulement la question de l’information climatique est au premier plan de notre activité, mais plus globalement, nous travaillons à voir comment nous adapter à ce dérèglement climatique”, a souligné Nadjirou Sall.

Il a signalé que dans le prochain plan stratégique du CNCR, il est prévu un volet adaptation aux nouvelles crises, en particulier celle climatique, une question sur laquelle ses camarades et lui sont en train de travailler, dit-il

ADE/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-APPEL / L’Association des boutiquiers-détaillants appellent à des assises nationales du commerce

Thiès, 19 mai (APS) – L’Association des boutiquiers-détaillants du Sénégal (ABDS) a …