Dakar, 11 mai (APS) – Une diversité de sujets occupe la une des journaux du samedi avec un penchant pour le contenu des rapports de la Cour des comptes dernièrement rendus publics et portant entre autres sur la gestion des licences de pêche.

En lien certainement avec l’actualité relative aux dernières mesures prises par les nouvelles autorités pour mieux encadrer la délivrance des licences de pêche, des  publications du week-end ont déployé leur centre d’intérêt sur le volet du dernier rapport de la Cour des comptes consacré à la gestion du secteur.

S’appuyant ainsi sur le contrôle des licences effectué par la juridiction sur la période 2016-2020, Vox Populi tente d’expliquer à ses lecteurs ”comment le Sénégal perd des ressources halieutiques et financières”.

Il évoque entre autres irrégularités décelées par les auditeurs de la Cour des comptes, les manquements et le non-respect des règles de délivrance de licences aux navires étrangers, la prolongation irrégulière d’actes de nationalité provisoires, en plus navires européens exerçant malgré la suspension de l’accord avec l’Union européenne (UE).

‘’Une mafia en bande organisée’’

La publication a en même temps souligné que les contrôleurs ont déploré le sous-effectif des observateurs à bord des bateaux et les menaces sur la bonne surveillance des activités de pêche.

Libération n’hésite pas à accuser une ‘’mafia en bande organisée’’ au sujet de la gestion du secteur en évoquant notamment ”des licences filées dans la clandestinité totale à des navires espagnols et français, des annulations d’amendes infligées à vingt-neuf navires pour pêche illégale et défaut de licence”.

Le journal relève dans le même temps ”la délivrance en dehors de tout cadre légal d’autorisations de pêche à des armateurs russes”.

Pendant ce temps le quotidien L’AS ironise en Une : ‘’Le festin’’, au moment de rendre compte des grandes lignes du rapport de la Cour des comptes consacré à la gestion du Programme de modernisations des territoires et axes frontaliers (PUMA) entre 2019 et 2021.

Le journal liste entre autres griefs portés par les auditeurs à l’encontre des gestionnaires de ce programme des disfonctionnements portant notamment ”un dépassement sur des salaires et les frais de mission, un abus dans la consommation du carburant et la nomination de chargés de mission au mépris de la législation”.

La Cour des comptes a décelé des dépassements considérables sur les salaires, les frais de mission accordés au personnel du PUMA tout comme elle a relevé beaucoup de manquements dans la gestion de la SICAP, la société immobilière du Cap Vert, laisse de son côté entendre Le Quotidien.

D’autres journaux ont réservé leurs manchettes à la politique. Il en est ainsi de Walf Quotidien qui semble tirer le bilan d’un mois de gestion du pouvoir par les nouvelles autorités.

La publication choisit par exemple d’évoquer les ‘’promesses restées à l’état de projet’’. Pour le journal, ‘’Si la rupture est sans équivoque au niveau diplomatique, les promesses phares attendent d’être concrétisées, provoquant des sourires amers dans la classe politique’’.

Source A, pour sa part, tente d’analyser les raisons de la suspension annoncée de la vente des cartes qui avait été initiée par Pastef, le parti au pouvoir.

‘’Le Pastef a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre la vente de ses cartes de membres. En dehors de la finalisation du règlement intérieur dans le cadre de la restructuration de la formation politique évoquée par son secrétaire général par intérim, d’autres raisons expliqueraient la prise d’une telle mesure”, croit savoir le journal en évoquant notamment les craintes liées la transhumance politique, le désir d’éviter des cas de fraude et la volonté d’absorber certains partis et mouvements en son sein.

Le Soleil a mis l’accent sur la situation des enfants évoluant dans des activités génératrices de revenus.

‘’A leur âge, leur place est dans les salles de classe, mais pour diverses raisons, ils s’activent dans le petit commerce, la conduite de calèches, le transport de bagages’’, a expliqué le journal qui a donné la parole à ces enfants évoluant dans la banlieue dakaroise.

AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…