Dakar, 9  mars (APS) – La livraison des quotidiens de ce samedi revient largement sur la nouvelle équipe gouvernementale dont la composition a été rendue publique vendredi par le Premier ministre, Sidiki Kaba.

Le nouveau gouvernement de 34 ministres est marqué essentiellement par cinq départs et trois retours ainsi que la fusion de certains départements ministériels comme l’Economie et les Finances, l’Education nationale et l’Enseignement supérieur.

Les quotidiens se sont notamment attardés sur le retour de Mankeur Ndiaye aux Affaires étrangères et l’arrivée de Mouhamadou Makhtar Cissé au ministère de l’Intérieur en charge de l’organisation de l’élection présidentielle du 24 mars prochain.

“De 39 à 34 ministres, Macky compresse son dernier gouvernement”, titre à sa une Vox Populi.

Le journal le Quotidien analyse pour sa part “les dernières cartes de Macky”,  en faisant allusion à la nouvelle équipe gouvernementale et relevant en manchette que “les proches d’Amadou [ont été] virés”.

La même publication constate que “les partis de gauche sont hors du gouvernement”. De même fait-il observer que “les partisans du report (de la présidentielle) sont renforcés, avec la création de super ministères”.

Le journal L’Obs analyse “les calculs derrière ce remaniement”, en relevant “un coup de balai” pour l’ancien Premier ministre. Il relève que les ministres qui lui sont proches  “sont écartés”.

Le Soleil a ouvert ses colonnes au Premier ministre Sidiki Kaba qui dévoile “les priorités de son gouvernement dont une bonne organisation de l’élection présidentielle”.

Le journal Enquête dresse le portrait du nouveau ministre de l’Intérieur en charge de l’organisation de la présidentielle, décrit comme un “réformateur, travailleur et post-moderne”.

Précédemment directeur de cabinet du président de la République, il a été nommé vendredi ministre de l’Intérieur, en remplacement de Sidiki Kaba qui a hérité de la Primature, après le départ d’Amadou Ba, candidat de la coalition BBY à l’élection présidentielle du 24 mars prochain.

Un “inspecteur général d’Etat pour organiser la présidentielle” écrit à son tour Vox Populi.

Mouhamadou Makhtar Cissé aura la charge de l’organisation de l’élection présidentielle dans “des conditions tumultueuses et stressantes, du fait du temps très court et de la demande insistante de la société civile, d’une bonne partie de l’opposition  et des candidats pour qu’une personnalité neutre soit nommée à la tête du ministère de l’Intérieur chargé de l’organisation de l’élection”, commente le même journal.

“Nommé au ministère de l’intérieur, Makhtar Cissé hérite de la patate chaude”, renchérit WalfQuotidien.

SMD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITES / Bourses d’études : des réponses seront trouvées bientôt, promet Abdourahmane Diouf

Dakar, 16 avr (APS)  – Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et …