Dakar, 8 déc (APS) – Les hémorragies digestives constituent de fréquents motifs d’admission aux urgences dans la plupart des structures sanitaires du pays, indique le professeur Ibrahima Diallo, chef du service d’hépato gastroentérologie et endoscopie digestive de l’hôpital Principal de Dakar.

‘’Plusieurs urgences sont admises, mais les hémorragies digestives occasionnant du sang dans les vomis posent plus de problèmes’’, a dit le spécialiste.

Il intervenait jeudi à une conférence de presse organisée en prélude des Journées de la société de gastro-entérologie et d’hépatologie prévues vendredi et samedi à Dakar sur le thème : ‘’Les urgences en hépato- gastroentérologie et l’endoscopie interventionnelle’’.

Cette admission aux urgences peut être due être à l’ulcère qui saigne ou aux varices qui se trouvent dans l’œsophage, a expliqué le docteur Diallo qui a également évoqué les urgences liées aux rectorragies, c’est-à-dire la présence de sang dans les selles.

La prise d’anti-inflammatoires de manière irresponsables peut être source de problèmes en urgence, d’où l’importance d’éviter l’automédication’’, a-t-il averti.

Le chef du service d’hépato-gastroentérologie et endoscopie digestive de l’hôpital Principal de Dakar souligne que la prise d’une quantité importante d’alcool et d’un repas copieux peut occasionner chez certains des douleurs au pancréas et entrainer une saignée’’.

S’agissant des urgences en lien avec l’œsophage, le médecin indique qu’elles concernent souvent des enfants qui ont bu des produits de lavage ou d’insecticides, entrainant des brulures pouvant s’aggraver avec des inflammations du pancréas.

‘’Nous rencontrons des cas d’hépatite aigu en plus de l’hépatite A et B causé par les médicaments traditionnels et modernes pouvant entrainer la mort’’, a déploré le praticien.

De son côté, le professeur Daouda Dia, président de la Société de gastro-entérologie, a signalé que les urgences en hépato-entérologie sont diverses très nombreuses et posent des problèmes dans leur prise en charge.

Il a insisté sur le fait que les douleurs abdominales constituent le ‘’premier motif’’ de consultation, estimant que la plupart des cas étaient en lien avec une inflammation du pancréas ou des calculs dans les voies biliaires.

Le docteur Dia a dans le même temps fait état de beaucoup d’avancées dans la prise en charge de ces urgences, aussi bien en théorie qu’en pratique.

”La technique de gastro-entérologie actuellement a supplanté beaucoup les techniques chirurgicales puisqu’étant la première discipline nécessitant une technologie de pointe”, a-t-il fait valoir, en rappelant que le Sénégal compte 40 hépato gastroentérologues.

NSS/SKS/ADL/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…