Dakar, 1er mars (APS) – Des candidats à l’élection présidentielle et figures de vie politique sénégalaise ont condamné l’agression dont a été victime jeudi dans la soirée la journaliste Maïmouna Ndour Faye devant son domicile, et réclamé que la lumière soit faite sur cette affaire.

La directrice de 7 Tv, une chaine de télévision privée, a été admise aux urgences de l’hôpital militaire de Ouakam après avoir été poignardée par un individu alors qu’elle rejoignait son domicile après le travail. ‘’Elle souffre atrocement, mais sa vie est hors de danger’’, confiait à une télévision privé (TFM), vendredi au matin, un de ses collègues.

La classe politique, dans son ensemble, a réagi à cette agression, à l’image du candidat à l’élection présidentielle Khalifa Ababacar Sall, qui fait part de sa “totale indignation face à l’agression barbare de la journaliste Maïmouna Ndour Faye”.

“Cet acte violent ne trouve aucune justification dans une démocratie qui consacre la liberté d’expression. Je souhaite prompt rétablissement à la directrice de 7 Tv. J’exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que les auteurs soient poursuivis”, a indiqué l’ancien maire de Dakar dans un message publié sur le réseau social X.

“Barbarisation anonyme et rampante de notre société”

Aly Ngouille Ndiaye, également candidat à l’élection présidentielle, a utilisé la même plateforme pour exprimer sa peine après “l’agression odieuse” dont a été victime Maïmouna Ndour Faye, journaliste et directrice générale de 7 Tv.

“Je condamne vigoureusement cet acte barbare.  Je lui souhaite un prompt rétablissement et exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire”, a-t-il écrit.

 “Je condamne, et nous condamnons tous la barabarisation anonyme et rampante de notre société. […] Le Sénégal juste et solidaire que nous voulons, sera un pays de véritable fraternité et de convergence vers notre idéal commun”, a pour part déclaré l’ancien Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, candidat à la magistrature suprême.

De son côté, le candidat Thierno Alassane Sall dit espérer qu’une enquête sera diligentée pour qu’une telle agression ne reste pas impunie.

“La journaliste a souvent prévenu qu’elle était menacée, on ne l’a pas prise au sérieux. Elle-même a pris sans doute l’affaire à la légère ou peut-être n’a-t-elle pas vu changer le pays où nous vivons”, a ajouté Thierno Alassane Sall.

Les directoires de campagne des candidats se sont également joints au concert de condamnation. Il en est ainsi de celui du candidat Amadou Ba qui déplore “un acte barbare et inacceptable dans une démocratie majeure et ouverte à l’image du modèle sénégalais”.

Dans un communiqué parvenu à l’APS, le directoire de campagne du candidat de la mouvance présidentielle estime que les auteurs de l’agression contre Maimouna Ndour Faye “doivent être recherchés, trouvés et punis à la hauteur de leur acte ignoble”.

La “coalition Diomaye Président”, qui porte la candidature de Diomaye Faye, membre du parti dissous Pastef, a tenu à témoigner son soutien et sa solidarité à la journaliste, sa famille et ses collègues.

“Lumière doit être faite dans les meilleurs délais sur cette agression”

“Nous formulons pour elle les sincères vœux d’un prompt rétablissement sans la moindre séquelle. Nous demandons par ailleurs aux autorités compétentes de faire le nécessaire pour élucider cette affaire afin que justice soit faite”, souligne la “coalition Diomaye Président” dans un communiqué.

Abdourahmane Diouf, candidat recalé à l’élection présidentielle, parle d’un “réveil brutal” avec l’agression de la journaliste Maïmouna Ndour Faye. “Je condamne avec la dernière énergie cet acte odieux à l’encontre de la dignité humaine”, a-t-il déclaré sur le réseau social X.

De même, l’ancienne Première ministre Aminata Touré dit également condamner “avec la dernière énergie une agression sauvage”, ajoutant espérer que “le coupable de cet acte odieux sera rapidement retrouvé et traduit en justice”.

La Task Force républicaine, cadre de réflexion de l’Alliance pour la République (APR), a dénoncé “un acte lâche, ignoble et criminel”.

Elle dit marquer sa solidarité et sa compassion à la victime ainsi qu’à l’ensemble de ses collaborateurs et parents. La Task Force républicaine “sollicite des autorités compétentes que lumière soit faite dans les meilleurs délais sur cette agression”.

AKS/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…