Dakar, 9 juin (APS) – Les assurances de Aïssata Tall Sall, la ministre des Affaires étrangères, au corps diplomatique, après les violentes manifestations qui ont secoué le Sénégal, l’interdiction de la manifestation du Mouvement des forces vives du Sénégal (F24), la préparation de la campagne agricole 2023-2024 sont, entre autres, les sujets traités par les quotidiens parvenus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’Aïssata Tall Sall, à l’assaut du corps diplomatique’’, écrit Sud Quotidien, qui souligne qu’au lendemain des événements violents du 1er et du 2 juin, la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a réuni les membres du corps diplomatique basés à Dakar.

”L’Etat livre sa part de vérité” des manifestations ‘’à la communauté internationale’’, explique L’As. ‘’Le gouvernement du Sénégal, à travers cette rencontre, a livré au corps diplomatique et aux organisations internationales sa part de vérité des événements douloureux consécutifs à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison’’, ajoute le journal, avec comme titre : ‘’Aissata Tall Sall rassure le corps diplomatique”.

”L’Etat rassure l’étranger”, titre le Soleil, annonçant que le gouvernement va publier un livret blanc sur les évènements où il va donner ”sa part de vérité des événements violents” vécus récemment.

‘’Le corps diplomatique préoccupé, Aïssata Tall Sall rassure’’, affiche à son tour Bës Bi. ‘’La ministre des Affaires étrangères a écouté, hier, le corps diplomatique, qui se dit préoccupé par +la sécurité et la stabilité du Sénégal+, après les violences du 1er au 3 juin derniers. Me Aïssata Tall Sall a tenu à rassurer que l’ordre a été rétabli. Elle a annoncé que le gouvernement a édité un livre sur les événements’’, rapporte le journal.

L’interdiction de la manifestation du F24 prévue ce vendredi occupe également une place de choix dans les quotidiens. ”Le préfet bloque l’opposition”, titre Sud Quotidien.

‘’Le préfet dit niet pour deux motifs’’, indique La Tribune, soulignant que l’autorité préfectorale invoque  ‘’la déclaration tardive et non-le respect des délais’’. Des motifs qui, selon le journal, ont poussé le préfet de Dakar à interdire la manifestation du F24, opposé à une troisième candidature de Macky Sall.

Son rassemblement interdit, ‘’le F-24 prend acte et annule sa manifestation prévue vendredi mais donne rendez-vous aux Sénégalais à la marche pacifique de samedi”, selon Libération.

En donnant rendez-vous samedi aux Sénégalais sur la VDN (Voie de dégagement nord), malgré l’interdiction de ses manifestations de vendredi et de samedi ,‘’Le F-24 piétine l’arrêté du préfet’’, estime Le Quotidien.

C’est dans ce climat tendu que L’Observateur révèle que le chef de l’Etat, Macky Sall, a accordé une audience au patronat sénégalais.

‘’Sur les questions de la candidature en 2024, des manifestations de l’opposition, du dialogue national…, Macky Sall reste ferme sur ses positions. Hier encore, face au secteur privé national et au patronat, le Président Sall a été clair et intransigeant (…)’’, écrit L’Observateur.

”Macky sans concession’’, titre le journal, soulignant la détermination du chef de l’Etat à ”traquer les +casseurs+” et  l’importance qu’il accorde à la tenue du dialogue national, ‘’seul cadre de discussion’’, selon lui.

D’autres quotidiens s’intéressent au financement de la campagne agricole 2023-2024.”Les banques vont débloquer 100 milliards de francs CFA’’, annonce Le Témoin. ”100 milliards pour la campagne agricole, les banques s’engagent à préfinancer”, selon L’As.

AB/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-CULTURE / Le nouveau bâtiment bioclimatique du Goethe-Institut Sénégal sera livré en 2025

Dakar, 21 mai  (APS) – Le nouveau siège de l’Institut Goethe Sénégal dont l’ou…