Dakar, 22 mai (APS) – Le secrétaire général de l’Association des parents d’élèves du lycée Birago Diop a alerté ce mercredi sur les addictions en milieu scolaire, qui  demeurent ”un sujet préoccupant avec leur lot de conséquences”, soulignant la nécessité de comprendre les défis auxquels font face les élèves.

‘’Les addictions en milieu scolaire sont un sujet préoccupant qui nécessite une attention particulière car pouvant avoir des conséquences graves sur leur bien-être’’, a déclaré Sidy Camara.

Il intervenait dans le cadre d’une conférence annuelle de sensibilisation des jeunes lycéens à l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Cette conférence axée autour de ‘’la protection des enfants contre l’industrie du tabac’’, est organisée en prélude à la Journée mondiale de lutte contre le tabac prévue le 31 mai prochain.

Selon M. Camara, les conséquences des addictions sont d’ordre physique, mental, et déteignent ”forcément”  sur les ”performances scolaires” des élèves. Sous ce rapport, il estime qu’il est impératif en tant que parents de ”reconnaître et comprendre les défis de l’heure’’ auxquels sont confrontés les jeunes, afin de mieux les accompagner dans leur parcours éducatif et personnel.

“Les jeunes sont exposés à diverses formes d’addiction, telles que la consommation de substances illicites dont le tabac – objet de cette conférence – la dépendance aux écrans, aux jeux vidéo, aux réseaux sociaux, aux jeux de hasard, et bien d’autres’’, a énuméré M. Camara. C’est ce qui justifie cette conférence, dans l’optique d’une sensibilisation des jeunes pour au moins éviter ces déviances, a-t-il expliqué.

‘’Nous avons voulu sensibiliser les jeunes davantage sur les voies et moyens de lutter efficacement contre cette industrie du tabac’’, a ajouté le secrétaire général de l’Association des parents d’élèves de Birago Diop.

Pour une lutte efficace contre les addictions, il invite l’Etat sénégalais, à ‘’réglementer la vente de tabac au niveau des agglomérations” accueillant des établissements scolaires, en l’assortissant d”’interdictions formelles de vente” de ce produit.

Il a proposé aux écoles de mettre en place ‘’des stratégies, des moyens de communication aussi bien avec les parents que le gouvernement scolaire pour mettre en place ces recommandations”.

Il s’agit d’une question qui ne peut pas se réglée toute seule. ‘’Il faudrait une vision d’ensemble, entre parents, personnel scolaire, élèves et même la communauté pour vraiment aider les jeunes, parce que c’est des cibles pour l’industrie du  tabac’’, a préconisé le parent d’élève.

De l’avis de Sidy Camara,  la directive interdisant la vente de la cigarette à moins de 200 mètres des structures scolaires n’est pas appliquée puisque la mise en œuvre  s’avère difficile, surtout en termes de contrôle par manque de moyens nécessaires.

Le Sénégal s’est doté de lois et règlements très stricts pour lutter contre l’industrie du tabac, a-t -il rappelé. Ce qui explique selon lui la ”ferme détermination” des parents d’élèves qui sollicitent l’accompagnement de partenaires  pour pouvoir lutter efficacement contre le tabac dans les établissements scolaires.

NSS/ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Amadou Ba assure travailler à la construction d’un nouveau cadre politique

Dakar, 22 juin (APS) – L’ancien Premier ministre, Amadou Ba, candidat malheureux à l’élect…