Kaolack, 16 juin (APS) Le projet investir dans les premières années pour le développement humain au Sénégal (PIPADHS) envisage de mener une campagne de distribution de douze millions de livres à deux millions d’enfants et de parents pour stimuler le goût de la lecture à la maison dans sept région du pays, a appris l’APS.

Cette campagne cible les régions de Matam, Diourbel, Fatick, Kaolack, Kaffrine, Tambacounda et Kolda qui vont bénéficier de services d’éducation notamment d’apprentissage préscolaire, de santé et nutrition, ainsi que de la protection de l’enfance.

L’annonce a été faite vendredi par le responsable en charge de la communication du PIPADHS, Ousseynou Ndiaye, lors du démarrage, à Kaolack (centre), d’un atelier de deux jours de renforcement de capacités au profit des points-focaux du projet, des responsables et acteurs et autres personnes ressources au niveau déconcentré venus des sept régions concernés pour une appropriation des objectifs clés de la stratégie de communication de l’initiative ‘’Read (At) Home’’ (Lisons à la maison, en anglais).

”Au niveau de chacun des vingt-trois (23) départements de ces sept régions concernées, il y a des entrepôts qui abritent ces livres et un mécanisme de distribution a été élaboré avec tous les partenaires notamment les Inspections d’académie (IA), à travers les Inspections de l’éducation et de a formation (IEF), responsables de ces entrepôts’’, a-t-il fait savoir.

Selon Ousseynou Ndiaye, cette campagne de distribution impliquera les partenaires de mise en œuvre du projet notamment le Comité national du développement de la nutrition (CNDN), le ministère de l’Education national par le biais de l’inspection des daaras et de l’enseignement préscolaire, entre autres partenaires concernés.

Cette initiative entre dans le cadre du PIPADHS pour lequel l’Etat du Sénégal a bénéficié d’un financement de l’Association de développement international (IDA) de la Banque mondiale, venant ainsi en contribution au développement intégré de la petite-enfance, devenu un des ‘’leviers majeurs’’ de renforcement du capital humain.

”Il s’agit d’une nouvelle initiative pour laquelle il va falloir beaucoup informer pour que les populations puissent en prendre connaissance afin de se l’approprier pour que, in fine, on puisse arriver à atteindre les objectifs à travers la mobilisation des communautés, surtout les partenaires cibles que sont les enfants qui doivent lire et les parents qui doivent les accompagner’’, a expliqué M. Ndiaye.

Pour réussir cette campagne de ce distribution des ouvrages, essentiellement des livres de conte, les responsables du PIPADHS ont estimé qu’il fallait élaborer une ‘’très bonne stratégie de communication’’ à travers un plan opérationnel qui vise à amener les populations à adhérer à l’initiative et à s’approprier les bonnes pratiques pour favoriser la pratique de la lecture par les enfants dès la petite enfance au Sénégal.

Pour l’expert en communication, le journaliste sénégalais, Papa Diomaye Thiaré, au Sénégal, 69% des enfants de dix ans ne savent pas lire, d’où l’urgence, d’après lui, de ramener la lecture à la maison, surtout dans un contexte de digitalisation.

”Seuls 50% des parents dans le monde participent régulièrement à des activités de stimulation cognitive avec des jeunes enfants. En Afrique, 97% des ménages n’ont pas deux livres ou plus pour enfants pour leur permettre d’apprendre à la maison’’, selon les termes de référence de l’atelier.

ADE/OID

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi féminin UFOA U20 : le Sénégal s’impose d’entrée face à la Gambie

Dakar, 20 mai (APS) – L’équipe du Sénégal U20 a dominé la Gambie sur le score de deu…