Dakar, 20 mai (APS) – Le Zimbabwe est l’invité d’honneur du premier festival ‘’A la rencontre des peuples d’Afrique et de la Diaspora’’,  lancé samedi, à Dakar, à l’occasion de la journée mondiale de la diversité culturelle.

La journée mondiale de la diversité culturelle est célébrée par l’UNESCO, chaque 21 mai.

A Dakar, elle a été mise à profit pour procéder au lancement du premier festival ‘’A la rencontre des peuples d’Afrique et de la Diaspora’’.

‘’Cette activité panafricaine, qui se tiendra tous les deux ans, a pour objectif de renforcer le rapprochement de la connaissance mutuelle entre peuples d’Afrique et de la diaspora. Pour sa première édition, le Zimbabwe sera le pays invité d’honneur’’, a déclaré l’administratrice de la place du Souvenir, Ngakane Gning Diouf.

Selon elle, cette cérémonie est l’occasion d’’’amorcer’’ au mois de juin prochain le festival ‘’A la rencontre des peuples de l’Afrique et de la Diaspora’’.

Ce festival a pour but de faciliter la convergence de la jeunesse autour des préoccupations, partager et valoriser les mémoires africaines et de la diaspora.

‘’Il permettra également de promouvoir la réflexion sur le panafricanisme ainsi que les cultures et les créateurs des pays d’Afrique et de la diaspora’’, a ajouté l’administratrice de la place du Souvenir.

Elle a rappelé que la diversité culturelle est une force qui unit, permettant de comprendre et d’apprécier la richesse perceptible, ainsi que les différentes façons de penser et de vivre.

‘’Cet événement dont le Zimbabwe est pressenti comme pays invité d’honneur entre aussi dans le cadre de la promotion de la diversité culturelle’’, a, quant à lui, indiqué le directeur du livre et de la lecture, Ibrahima Lô.

Selon lui, il sera un moment fort de communion des populations d’Afrique et de la diaspora, mais aussi une occasion de promotion des expressions culturelles et artistiques africains dans toutes leurs spécificités.

Si l’on conserve la diversité culturelle comme ‘’la nécessaire reconnaissance de l’existence des cultures différentes, mais d’égale dignité, l’on pourra aisément comprendre l’impératif de la sauvegarder et de la promouvoir’’, a-t-il estimé.

 

‘’Il devrait s’agir alors de mener des actions susceptibles de consacrer et de donner sens aux conventions de 2001 et de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles’’, a-t-il fait valoir.

Cette journée donne l’occasion de marquer et d’approfondir la compréhension des valeurs de la diversité culturelle et favoriser la progression des objectifs de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Pour lui, l’objectif est de parvenir à une promotion démocratique de toutes les expressions culturelles, d’instaurer un équilibre des biens et services culturels, d’améliorer la mobilité des communautés artistiques et d’intégrer la culture dans le développement durable.

‘’Quand je suis venu au Sénégal, la première chose que j’ai réalisée est que les Sénégalais ont toujours préservé leur culture. Ce peuple fait partie des très rares [peuples] en Afrique qui ont vraiment préservé leur culture’’, s’est pour sa part félicité l’ambassadeur du Zimbabwe au Sénégal, James Maridadi.

AMN/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…