Dakar, 17 avr (APS) – Le ramadan n’est pas une contrainte chez certains férus de sport, qui prennent d’assaut, par exemple des lieux comme les plages après la rupture du jeune, pour s’adonner à leur activité favorite.

‘’Je commence mes séances d’entraînement à 20 h durant le ramadan et je termine aux environs de 22h. La première chose que je fais quand j’arrive c’est de travailler les jambes puis je fais ensuite quelques pompes avec les bras’’, confie Dame Ka, commerçant, rencontré à la plage des Parcelles-Assainies.

Il souligne l’importance de la pratique du sport durant cette période marquée par une forte consommation du sucre.

‘’Nous avons l’habitude de consommer beaucoup de sucre avec tous ces jus café et thé. C’est la raison pour laquelle je suis là chaque soir pour que cela n’ait pas d’effet néfaste sur ma santé’’, a-t-il expliqué.

Dame Ka exhorte à pratiquer le sport pour prévenir certaines maladies dues à la sédentarité et à la forte consommation d’aliments gras.

‘’Même si on n’est pas en ramadan, je pratique du sport car on dit souvent que certaines maladies sont dues à la non pratique de sport. Donc, faire du sport est une bonne chose car cela favorise même la bonne circulation sanguine’’, a-t-il avancé.

Trouvée elle aussi à la plage des Parcelles Assainies, après la rupture du jeûne, Ami Touré, une asthmatique, confie que le sport lui procure du bien.

‘’Je vais à la plage du lundi au vendredi faire du sport pendant le ramadan parce que cela me fait énormément de bien. C’est bien pour ma santé et pour mon bien-être de manière générale’’, a soutenu Ami Touré.

Selon elle, ‘’la course est bonne pour les personnes asthmatiques’’. ‘’Je le fais chaque jour. Je cours une longue distance et j’essaie de m’adapte’’, renseigne-t-elle.

Elle signale qu’il y a une grande différence entre la personne asthmatique qui fait du sport et celle qui n’en fait pas.

‘’Mon médecin m’a toujours recommandé de faire du sport mais je ne l’avais jamais pris au sérieux et c’est la raison pour laquelle je faisais beaucoup de crises avant. Depuis que j’en fais, je dis Alhamdoulilah. Je me sens bien dans ma peau, je suis hyper légère et je vis mieux ma maladie’’, a expliqué Ami Touré.

A quelques mètres d’elle, Alain Ba, la quarantaine est lui aussi adepte de la pratique sportive notamment durant le ramadan.

‘’J’ai commencé le coaching depuis 2007. Ici, nous démarrons les entraînements pendant le ramadan à 20h 30 avec régulièrement une trentaine de personnes qui s’entraînent ici tous les jours’’, a indiqué le coach de fitness à la plage.

Sur place, il encadre des hommes comme des femmes même si ces dernières ne sont pas très assidues durant ce mois.

‘’Durant le ramadan, remarque-t-il, les femmes se font rares car elles sont trop prises dans les travaux ménagers donc ce sont les hommes que nous recevons actuellement le plus’’.

Selon lui, les exercices pour les hommes sont différents de ceux des femmes.

‘’Le cardio c’est un exercice unisexe, ils le font tous de même que le renforcement musculaire. Mais quand il s’agit des abdominaux, du gainage et des appuis avant c’est seulement les hommes qui le font’’, fait-il savoir.

‘’Je les encourage toujours car ce n’est pas facile ; beaucoup de personnes ont la paresse de venir ici pour s’entraîner et eux ils ont choisi de le faire et ne vont jamais le regretter parce que le sport est l’un des premiers remèdes pour être en parfaite santé’’, a conclu Alain Ba.

 

NAN/FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Société

Voir aussi...

SENEGAL-SECURITE-PROFIL / Commissaire Gnima Diédhiou, la consécration d’un rêve d’enfant

Par Djiby Sène Louga, 21 mai (APS) – La commissaire centrale de Louga, Gnima Diédhiou, a f…