Dakar, 6 mai (APS) – Les quotidiens reçus lundi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) ont principalement mis l’accent sur le soutien du président de la République Bassirou Diomaye Faye à la cause palestinienne, lors du 15e sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), ainsi que sur les décisions de la première réunion du bureau politique du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF).

Le président de la République Bassirou Diomaye Faye a pris part au 15e sommet de l’OCI, qui s’est tenu du 4 au 5 mai, à Banjul, la capitale gambienne.

‘’Le Président, avocat de la cause palestinienne’’, affiche à sa Une Le Soleil. Le quotidien national souligne que ‘’lors du 15e sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui s’est tenu à Banjul, en Gambie, le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a plaidé la cause palestinienne, au nom de la solidarité islamique, mais surtout par simple humanisme’’.

‘’A Banjul, le chef de l’Etat a fustigé le regard indifférent de la communauté internationale et l’inertie du Conseil de sécurité’’, note Libération, ajoutant qu’il a également affirmé que ‘’le Sénégal est particulièrement préoccupé par la situation catastrophique à Gaza’’.

Sud Quotidien rapporte qu’à l’ouverture du sommet de l’OCI, le samedi 4 mai 2024, à Banjul, le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a renouvelé le soutien indéfectible du Sénégal aux revendications légitimes du peuple palestinien pour un Etat viable et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies.  ‘’Le Sénégal restera fidèle à son engagement’’, titre le journal à propos des revendications du peuple palestinien.

Le président de la République Bassirou Diomaye Faye ‘’ renouvelle le soutien indéfectible du Sénégal pour un Etat palestinien’’, titre à son tour Yoor-Yoor.

‘’ Le chef de l’Etat a réitéré le soutien indéfectible du Sénégal aux revendications légitimes de nos frères et sœurs palestiniens, pour un Etat viable et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies’’, écrit la publication.

‘’Dakar dénonce un +génocide+ à Gaza’’, souligne Le Quotidien, relevant que le président de la République, Bassirou Diomaye Faye,  ‘’a défendu la cause palestinienne’’ au 15e sommet de l’OCI.

Le président Faye a par la même occasion ”appelé à une mobilisation plus conséquente de la Oummah islamique pour un cessez-le-feu  immédiat à Gaza’’, note le journal.

Les quotidiens se sont également intéressés aux  décisions et conclusions de la première réunion du bureau politique de Pastef, présidée dimanche par son leader, Ousmane Sonko. 

Vox Populi signale qu’”après l’épisode de la dissolution et le retour à la légalité, le parti Pastef a tenu la première réunion de son bureau politique’’.

 ‘’PASTEF: 2e acte de la résurrection après la prise du pouvoir’’, affiche le journal.

‘’Sonko annonce la reprise des activités de Pastef, avec en vue l’organisation de son premier congrès dans quelques mois. Le parti assumera son option panafricaniste et souverainiste, son rapprochement avec les juntes de la Guinée Conakry, du Mali, du Burkina Faso, et du Niger, mais également le réchauffement de relations existantes et l’exploitation des nombreuses nouvelles sollicitations provenant de tous les continents ’’, écrit le journal.

‘’Pastef privilégie ses partenaires : +les putschistes+ et Mélenchon’’, affiche Les Echos. Le journal annonce qu’une tournée de PASTEF, ‘’va démarrer par la Guinée Conakry, le Mali, le Burkina Faso et le Niger’’. ‘’Une délégation des insoumis français composée d’élus et conduite par Jean Luc Mélenchon à Dakar du 14 au 18 mai’’, ajoute la publication.

‘’Sonko à la conquête de l’Afrique’’, écrit à sa une WalfQuotidien.

‘’Pastef prend un nouveau cap’’, titre l’Info. Le journal relève que ”c’est le soulagement chez les patriotes, qui ont vu leur parti renaitre de la mort, à laquelle l’avait prédestiné le régime déchu de Macky Sall”. ”Ousmane Sonko a présidé hier [dimanche] pour la première fois depuis lors, la réunion politique du bureau politique” de son parti, signale-t-il.

”Une occasion de revenir, longuement, sur  la position actuelle de Pastef, qui est au pouvoir, avec ses alliés, mais qui doit être la locomotive de la rupture et de la transformation positive promise aux populations”, écrit la publication.

AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans LA UNE

Voir aussi...

SENEGAL-MAURITANIE-INFRASTRUCTURE / Pont de Rosso : les travaux exécutés à 17 %, selon le ministre mauritanien de l’Equipement

Rosso, 17 mai (APS) – Le ministre mauritanien chargé de l’Equipement et des Tr…