Kaolack, 10 nov (APS) – Les autorités sénégalaises, avec le soutien de partenaires techniques et financiers, veulent atteindre la souveraineté alimentaire à l’horizon 2028, a indiqué le Directeur de l’agriculture, Mactar Ndiaye.

”Le Sénégal s’est résolument engagé pour l’atteinte de cet objectif avec l’adoption, en 2023, d’une stratégie nationale dont le coût de la mise en œuvre est estimée à 5000 milliards de francs CFA”, a souligné le directeur de l’agriculture.

Il a rappelé que ”l’élaboration de cette stratégie nationale de souveraineté alimentaire fait suite à une demande de l’autorité (…) de mettre en place une stratégie qui se veut pragmatique, consensuelle et durable, suite à la Covid-19 et à la guerre russo-ukrainienne’’.

Il s’exprimait à Kaolack (centre) au cours d’un atelier de concertations avec les institutions, les partenaires du Fonds international de développement agricole (FIDA) et le gouvernement du Sénégal sur un nouveau projet en soutien à la stratégie nationale de souveraineté alimentaire, qui a pris fin jeudi.

Selon lui, ”le but de cette stratégie, c’est d’atteindre notre souveraineté alimentaire à l’horizon 2024-2028 pour les produits retenus notamment les céréales, le riz, le maïs, le blé et les autres céréales traditionnelles à savoir le mil-sorgho et le fonio ainsi que les cultures de rente comme l’arachide et celles de diversification, le niébé et le sésame et les produits horticoles que sont la banane, la pomme de terre, les produits issus de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture, etc.’’.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Championnats d’Afrique d’athlétisme : la FSA ‘’confiante’’ sur les chances de médailles

Dakar, 20 juin (APS) – La Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA) se dit confiante…