Dakar, 31 août (APS) – Le projet OSCAR (Organisation de la société civile pour la recherche action), dédiée à la protection sociale des enfants et des femmes, a été clôturé ce jeudi, à Dakar, avec un satisfecit des populations bénéficiaires.

“Nous avons travaillé pendant trois ans en réalisant des études, des analyses sur des programmes d’assistance sociale et médicale. Le programme s’est intéressé à la protection sociale des ruraux en analysant les mécanismes pouvant offrir plus de protection à ses populations, à la suite de quoi nous avons utilisé ces résultats pour partager avec l’Etat”, a déclaré le secrétaire général du Groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes, André Demba Wade.

Intervenant lors de la cérémonie de clôture du projet, il a fait part d’”un satisfecit des populations qui apprécient la pertinence du projet, tout en signalant des difficultés dans certains endroits, notamment pour [la perception de] la bourse de sécurité familiale”.

“Aujourd’hui, nous avons un réseau international du droit à la protection sociale qui a bénéficié de ce projet et qu’il faut suivre pour améliorer les politiques publiques en matière de protection sociale”, a souligné André Demba Wade.

Il a ajouté que “des conférences et forums ont été organisés dans les régions pour partager avec les cibles, pour partager l’ensemble de ces recommandations que nous allons laisser aux pouvoirs publics mais [aussi] que nous allons suivre”.

Il a signalé que “des forces et des faiblesses” ont été notées “sur le terrain au niveau central mais surtout au niveau des régions grâce aux cellules de veille” mises en place. Ces cellules de veille dites citoyennes sont constituées d’organisations de la société civile et de syndicats.

Ces cellules ont “mené des enquêtes auprès des cibles, des bénéficiaires, des programmes, pour avoir le ressenti de ces populations avec les autorités mais aussi les services déconcentrés de l’Etat qui travaillent sur cette question de protection sociale”.

Le projet, dont la durée initiale était de trois ans (mars 2020-février 2023) a mené ses interventions dans les 14 régions du pays. 

NAN/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / La directrice de la SEMIG prône le renforcement de la chaîne de valeur agricole

Dakar, 22 mai (APS) – La Société d’exploitation du marché d’intérêt national et de l…