Thiès, 17 déc (APS) – Le chef de la division des sports et des activités de jeunesse au ministère de l’Education nationale, Moussa Dia, a lancé dimanche à Thiès le programme FIFA ”Sport for School”, dont le but est de promouvoir les valeurs éducatives et sportives dans 220 écoles du Sénégal sur une durée de trois ans.

Moussa Dia, par ailleurs président de la Fédération sénégalaise du sport scolaire, a procédé au lancement de ce programme au Stade Lat-Dior, où 26 enseignants issus des cinq inspections de l’éducation et de la formation (IEF) composant l’académie de Thiès, terminaient deux jours de formation.

Après une phase initiale de formation de formateurs lancée en août dernier, le programme FIFA Sport for School est passé, ce weekend à l’étape de démultiplication, organisée concomitamment dans les 16 inspections d’académie du Sénégal.

La cérémonie de lancement officiel a eu lieu en présence de l’inspecteur d’académie de Thiès, Elhadji Mamadou Diouf, de Yaya Baldé, président de la commission football jeune de la Fédération sénégalaise de football, du directeur technique de de ladite fédération, Mayacine Mar. Des élèves d’écoles de football étaient aussi présents.

Le programme ”Sport for School” vise à “installer des compétences de vie” et des “valeurs positives” de la société chez les enfants de 8 à 12 ans à l’école, à travers le football, a expliqué Yaya Baldé, président de la commission football jeune de la Fédération sénégalaise de football.

Il s’agira de leur inculquer des valeurs comme le respect de l’adversaire, l’acceptation de l’autre, le respect des juges et des règles du jeu, des résultats, l’acceptation de la défaite, l’humilité dans la célébration de la victoire, a dit M. Baldé, par ailleurs président du comité de pilotage du programme Football for School.

Les 220 enseignants formés à travers les 16 Académies du pays au programme de la FIFA devront le développer dans leurs établissements respectifs, pour qu’avant la fin de l’année, plus de 10.000 écoles soient touchées.

L’académie de Thiès a été choisie pour le lancement officiel de ce programme, en raison des résultats qu’elle a obtenus dans le cadre de la relance du sport scolaire, a dit Moussa Dia. Selon lui, cette académie est “l’une des meilleures sur le plan de la massification de la pratique sportive et de la qualité du management“.

Elle compte le plus d’enseignants formés à ce programme, avec 26 bénéficiaires, devant Saint-Louis, qui arrive en deuxième position, avec 19 instituteurs, a-t-il noté.

“Au retour des vacances de Noël, les enseignants vont entrer de plein pied dans le programme”, a annoncé Baldé, estimant que cette initiative est “bénéfique pour l’éducation de notre pays“, où surgit chez les jeunes un “esprit contestataire” qui va jusqu’à défier les institutions de la République.

Le programme vise aussi à faire comprendre aux enfants qu’ils n’ont pas besoin de quitter l’école pour vivre leur passion du football et qu’ils peuvent allier sport et études, a-t-il dit.

Pour Moussa Dia, “ce projet est en congruence et dans la continuité de l’une de nos priorités au ministère de l’Education nationale, qui est la systématisation de l’éducation aux valeurs“.

“Nous avons remarqué depuis quelques années, avec l’abandon de l’éducation morale à l’élémentaire, un comportement déviant, qui a des causes multiples, dont les réseaux sociaux et d’autres éléments qui n’existaient pas avant”, a-t-il relevé.

“Notre objectif principal à travers ce projet, c’est de réussir à construire le comportement de l’enfant à l’école à travers le football”, a renseigné M. Dia.

Il a été créé une plateforme en ligne dédiée à ce programme, et dont l’application peut être téléchargée au Sénégal. Elle donne accès à des leçons et fiches d’activités proposées par le programme aux enseignants et éducateurs.

Le choix de l’école élémentaire pour mettre en œuvre ce programme s’explique par le fait que depuis quelques années, la pratique du sport à l’école est ”un peu délaissée” dans le primaire.

Ce projet devrait permettre de relancer l’effectivité de l’éducation physique à l’élémentaire, où dans la pratique, “il n’y a que les (enseignants) candidats au CAP qui font les cours d’EPS normalement“.

Dans le cadre de ce programme qui implique les ministères en charge des Sports, de l’Education et la Fédération sénégalaise, entité reconnue par la FIFA, il a été question de faire un maillage du pays.

Au moins trois écoles ont été choisies dans chacune des 59 IEF du Sénégal, soit 177 écoles auxquelles ont été joints des établissements, membres d’autres programmes, pour arriver à 220 écoles au niveau national.

Un lot de matériel sportif a été remis aux stagiaires représentants les écoles cibles, qui ont eu droit chacune à 20 ballons, 10 chasubles, 20 coupelles, un chronomètre et un sifflet.

La FIFA s’est dit prête à aider le Sénégal à pérenniser le programme, si les résultats s’avèrent concluants au bout des trois ans de mise en œuvre, a dit M. Dia. Cet appui portera surtout sur les supports, comme les ballons.

L’organisation du football mondial a remis 15.580 ballons au Sénégal et dégagé 30 millions de FCFA pour accompagner le démarrage du projet, a dit Moussa Dia. Selon lui, les investissements consentis par la Fédération sénégalaise de football depuis le début, dépasse cette enveloppe

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SENEGAL-ECONOMIE / Six milliards de CFA des EAU à trois fonds de financement spécial pour la pêche

Dakar, 27 fév (APS) – Les Emirats arabes unis, par la voix de leur ministre en charg…