Dakar, 2 nov (APS) – Le nouveau président de la Commission de régulation du secteur de l’énergie, (CRSE) Ibrahima Niane, a décliné jeudi sa feuille de route, soulignant son ambition de rendre opérationnelle ladite structure, à travers un partenariat plus renforcé avec les associations de défense des consommateurs.

‘’La CRSE fusionne avec l’ancienne commission de régulation du secteur de l’électricité et le comité national des hydrocarbures avec des missions et des attributions renforcées mais également des innovations majeures au niveau de l’organisation et du fonctionnement’’, a-t-il rappelé, lors d’une réunion de prise de contact avec les associations de défense des consommateurs.

Il a évoqué la mise en place, en dehors du conseil de régulation, d’un secrétariat exécutif qui sera le bras opérationnel de la commission mais aussi celle d’un comité de règlement des différends qui sera présidé par un magistrat désigné par le ministre de la Justice.

Parallèlement, dit-il, des comités consultatifs seront mis en place au niveau de l’administration, des associations de consommateurs et des opérateurs. Selon lui, ‘’c’est un axe fort dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance qui demande que tous ces organes soient en place’’.

Il est aussi prévu le renforcement, avec les parties prenantes, du partenariat et de la collaboration dans la communication. Dans ce cadre, les associations de consommateurs auront un rôle à jouer en relation avec la CRSE, mais aussi le collectif des journalistes économiques (COJES), a-t-il souligné.

Des sessions de renforcement seront tenues à l’intention des membres de la Commission de régulation du secteur de l’énergie.

Le président de la CRSE a reconnu la nécessité de protéger le droit du consommateur, en renforçant les capacités des associations de défense des consommateurs mais aussi des journalistes, afin que ces derniers soient mieux outillés.

‘’Nous avons l’ambition d’avoir un plan stratégique qui va couvrir les cinq prochaines années, pour dégager les axes forts qui vont permettre d’avoir une commission de régulation forte’’, a-t-il poursuivi.

‘’Au-delà de la régulation économique que nous faisons, nous devons avoir une régulation technique compte tenu du retour que nous avons des acteurs, pour bien relever le défi’’, a-t-il suggéré.

Il a promis de mieux rendre visible la CRSE, pour qu’elle soit mieux connue du public, en vue de porter les attentes des populations et des consommateurs.

Le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen), Momar Ndao, a prié pour la réussite du CRSE. ‘’Nous leur souhaitons une réussite exemplaire, car les consommateurs (…) seront bien protégés’’, a dit M. Ndao. Le respect du droit des consommateurs est la raison d’être même de la commission, a-t-il rappelé.

‘’Elle [la commission] est un partenaire et nous pensons qu’avec cette nouvelle équipe qui a entre autres des commissaires et d’autres structures dans lesquelles les consommateurs seront représentés, la prise en charge des problèmes que nous posent les consommateurs sera beaucoup plus effective’’, a-t-il expliqué.

‘’Nous avons bien apprécié cette séance de prise de contact en attendant la réunion technique relative à la cherté des factures d’électricité’’, a-t-il conclu.

SBS/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Présidentielle du 25 février prochain : un projet de décret portant convocation des électeurs adopté en Conseil des ministres

Dakar, 29 nov (APS) – Le gouvernement a adopté, lors du Conseil des ministres de ce mercre…