De l’envoyé spécial de l’APS : Baboucar Thiam

Marrakech, 2 oct (APS) – Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, préconise la prévention pour mieux faire face aux risques sanitaires et réduire les maladies et les décès causées par la dégradation de l’environnement, la malnutrition et la dégradation de la qualité de l’eau.

“Ce débat est d’une grande importance, car ses éléments se recoupent et sont étroitement liés à la santé et au bien-être des populations du continent africain”, a-t-il indiqué lors d’une conférence africaine sur la réduction des risques sanitaires, tenue récemment à Marrakech

La détérioration de l’environnement se caractérise par des “répercussions négatives” sur la santé des citoyens, a-t-il relevé, soulignant que les risques sanitaires, en lien avec les problèmes environnementaux, représentent “des défis majeurs” dans le contexte actuel.

Selon le chef du gouvernement marocain, la stratégie préventive devrait permettre de “réduire la pression sur les systèmes de santé et le fardeau économique qui pèse sur les familles, les institutions gérant les maladies, les systèmes d’assurance et les ressources de l’État”.

Le chef du gouvernement marocain, citant une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), note que “les risques environnementaux connus et évitables sont responsables d’environ un quart de tous les décès et maladies dans le monde, ce qui représente un bilan effrayant d’environ 13 millions de personnes par an”.

À la lumière de ces données, commente-t-il, la stratégie mondiale de l’OMS sur la santé, l’environnement et le changement climatique, adoptée lors de sa soixante-douzième session, insiste sur la nécessité de mener des actions conjointes entre les secteurs à tous les niveaux, afin de protéger la santé, encourager un développement sain et respectueux de l’environnement et renforcer l’activation de l’approche “One Health”.

Le concept “One Health”, “Une seule santé”, est une stratégie mondiale visant à développer les collaborations interdisciplinaires pour la santé humaine, animale et environnementale.

Il promeut “une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé aux échelles locale, nationale et mondiale, afin de mieux affronter les maladies émergentes à risque pandémique, mais aussi s’adapter aux impacts environnementaux présents et futurs”.

Le Premier ministre marocain, évoquant la situation de son pays, s’est félicité des “acquis réalisés dans le secteur de la santé sous la houlette de sa Majesté le Roi Mohammed VI”, notamment dans la lutte contre l’épidémie du Covid-19, lesquels “ont permis au système national de santé [marocain] d’acquérir une immunité face aux crises sanitaires et de renforcer la collaboration entre les différents secteurs et partenaires afin de faire face à ces crises de manière efficace et efficiente”.

 

BT/BK/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-COMPETITION / Tournoi de Génies en herbe de l’IEF Mbour 2 : l’école Thiadiaye 3 remporte la 10-ème édition

Ndiaganiao, 23 juin (APS) – L’école élémentaire de Thiadiaye 3 a remporté la 1…