Dakar, 16 juin (APS) – Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont appelé vendredi à une action urgente et décisive afin d’éviter de drames de l’émigration en Méditerranée.

Ces deux agences onusiennes ont lancé cet appel à la suite du naufrage mercredi au large des côtes grecques d’un bateau transportant des migrants.

Le chavirement de l’embarcation partie des côtes libyennes a fait au moins 78 morts et des dizaines de portés disparus, alors que 104 personnes ont été secourues.

L’appel lancé par le HCR et l’OIM vise notamment à éviter que de nouveaux migrants meurent en mer après la tragédie au large de la Grèce, ‘’la pire depuis des années’’.

‘’Il est clair que l’approche actuelle de la Méditerranée est irréalisable. Année après année, elle reste la route migratoire la plus dangereuse au monde, avec le taux de mortalité le plus élevé’’, a déclaré Federico Soda, le chef du département des urgences de l’OIM dans des propos rapportés par un communiqué.

De son côté, le HCR a réitéré son appel aux Etats pour qu’ils ouvrent des voies de migration plus régulières, renforcent le partage des responsabilités et prennent des dispositions pour des débarquements sûrs et rapides de toutes les personnes secourues en mer.

Selon les agences onusiennes, au moins 72 778 migrants sont arrivés en Europe (54 205 en Italie) par les routes migratoires en Méditerranée ou par le nord-ouest de l’Afrique depuis le début de l’année. 1037 migrants ont péri ou portés disparus sur la même période.

AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTITIVITES-CRISE / Les travailleurs invités à faire des propositions soutenables de résolution de la crise (ministre) 

Dakar, 19 avr (APS) – Le nouveau ministre de l’Urbanisme, des Collectivités te…