Saly 19 avr (APS) – Le Haut Conseil du dialogue social (HCDS) entend s’appuyer sur une nouvelle méthode d’autoévaluation pour les institutions de dialogue social (MA-IDS) en vue de mesurer l’efficacité des politiques publiques, a déclaré mercredi sa présidente, Innocence Ntap Ndiaye. 

 ‘’L’élaboration, par le BIT [Bureau international du travail], de la MA-IDS constitue sans nul doute une avancée majeure et une grande innovation pour mesurer l’efficacité des politiques publiques par les actions de promotion du dialogue social’’, a-t-elle dit, au terme d’un atelier de formation des membres du HCDS du Sénégal et la construction des éléments de mise en place du processus d’auto-évaluation sur la MA-IDS. 

La MA-IDS constitue ainsi selon elle un ‘’outil pertinent’’ pouvant permettre aux membres des institutions de dialogue social de procéder à leur autoévaluation approfondie et de concevoir un plan d’actions pour renforcer le caractère inclusif de leur mission et leur efficacité. 

Innocence Ntap Ndiaye précise que ‘’ l’objectif stratégique de la MA-IDS est de permettre aux pays d’avoir des sociétés plus justes sur le plan social et plus durables sur le plan économique, grâce à une meilleure contribution des institutions du dialogue social au processus d’élaboration des politiques nationales’’

  ‘’Pour sa part, le HCDS ne manquera pas d’exploiter cet outil pour améliorer ses performances en matière de promotion du dialogue social, aussi bien dans les relations professionnelles que dans la mise en œuvre des politiques publiques au Sénégal’’, a-t-elle ajouté. 

 Elle a notamment rappelé que les mandants tripartites du HCDS se sont toujours intéressés à la question de l’évaluation de leurs propres actions de promotion du dialogue social au Sénégal et leurs impacts sur les politiques publiques. C’est ce qui l’a poussé à tenir la 30ème session de son assemblée plénière, au mois de mars dernier. Cette session était consacrée à l’évaluation de son plan stratégique 2020-2022 et de son programme annuel 2022. 

 ”Cette présente formation se justifie, en partie, par le souci d’apporter des éléments de réponse appropriées à cette préoccupation légitime des mandants tripartites du HCDS, tout en les imprégnant sur les spécificités que peut revêtir l’évaluation de l’efficacité des actions des institutions de promotion du dialogue social’’, a-t-elle expliqué.  

Les résultats attendus de la présente session de formation permettront aux mandants tripartites du HCDS de s’approprier et de maîtriser ces différentes étapes de l’autoévaluation, afin renforcer l’efficacité des actions de l’institution. 

MF/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Société

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / Sédhiou : le PAQUET a favorisé une amélioration des performances aux examens (IA)

Sédhiou, 13 avril (APS) – La mise en œuvre du PAQUET, Programme d’amélioration de la quali…