Dakar, 28 avr (APS) – Les membres du conseil des gouverneurs de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) ont reconduit à l’unanimité George Agyekum Nana Donkor au poste de président de ladite institution bancaire, annonce un communiqué parvenu vendredi à l’APS.

Le Ghanéen a été désigné pour un second mandat de cinq ans à compter du 1er février 2024.

Sa nomination a eu lieu au cours de la 21e session ordinaire du conseil des gouverneurs de la BIDC, le 5 avril dernier.

Il a été reconduit à ce poste en raison ‘’des progrès réalisés par la banque depuis [sa] prise de fonction en janvier 2020’’, affirme la BIDC.

‘’Les réalisations notables enregistrées sous sa direction comprennent la réduction du ratio des prêts non performants de la banque, qui passent de plus de 8 % à 4,28 %, le recouvrement de 77,5 millions de dollars US au titre des arriérés de capital, la croissance du bilan de 36,8 % en 2022, deux émissions consécutives d’obligations sur le marché financier de l’UEMOA couronnées de succès et l’amélioration de la qualité du portefeuille de la [BIDC]’’, souligne la même source.

Le conseil des gouverneurs a exprimé par ailleurs sa satisfaction quant à l’amélioration de la notation de crédit de la banque, actuellement B2 avec une perspective stable par les agences de notation Moody’s et Fitch.

C’est ‘’la meilleure notation jamais obtenue dans l’histoire de la banque’’, déclare le communiqué.

Il ajoute que cette notation ‘’reflète également le renouvellement de la confiance des investisseurs, malgré le contexte économique mondial difficile causé par la pandémie de Covid-19 et la crise Ukraine-Russie’’.

‘’Le conseil d’administration de la banque, qui a recommandé au conseil des gouverneurs de renouveler le mandat de M. Donkor, l’a décrit comme un homme aux références professionnelles indéniables et un dirigeant pragmatique, qui a mis en œuvre plusieurs initiatives louables à la tête de la [BIDC]’’, poursuit le communiqué.

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO est une banque régionale d’investissement et de développement de premier plan créée par les 15 Etats membres.

Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cap-Vert, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Liberia, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone et du Togo.

Basée à Lomé, la BIDC s’est engagée à financer des projets et programmes de développement, dans les domaines des infrastructures et des équipements de base, du développement rural et de l’environnement, de l’industrie, etc.

Elle octroie des prêts à long, moyen et court terme, fait des prises de participation, alloue des lignes de crédit et mène des opérations d’ingénierie financière.

ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-APPEL / L’Association des boutiquiers-détaillants appellent à des assises nationales du commerce

Thiès, 19 mai (APS) – L’Association des boutiquiers-détaillants du Sénégal (ABDS) a …