Dakar, 7 juil (APS) – Les quotidiens parvenus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise s’intéressent à l’appel lancé la veille par le chef de l’Etat aux investisseurs tout en épiloguant sur la retraite future de Macky Sall moins d’une semaine après avoir fait part de sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat en 2024.

Au forum Sénégal invest, Macky Sall ‘’appelle à des partenariats qualitatifs et équitables’’, rapporte Le Soleil. ‘’Pour permettre aux pays africains d’accéder à plus de ressources afin de financer leur développement, le chef de l’Etat sénégalais invite les partenaires à avoir une juste perception du risque d’investissement sur le continent. Macky Sall appelle également les hommes d’affaires à se mettre en consortium’’, écrit le journal.

Parlant de cette rencontre organisée par l’APIX, L’Info affiche à la Une : ‘’Le Sénégal drague les investisseurs’’.

‘’Tout investisseur peut venir faire tranquillement ses affaires au Sénégal, où il n’y a aucun risque. C’est l’assurance donnée hier par le chef de l’Etat à l’ouverture du Forum Invest in Sénégal, sur initiative de l’Apix. Pour Macky Sall, la paix et la sécurité sont les premiers facteurs à prendre en compte pour les investissements, c’est pourquoi son gouvernement s’évertue à les garantir et continuera de le faire. Aussi, le président de la République a dénoncé les comportements laxistes dans nos administrations et appelé à les bannir, car constituant des entraves à la bonne marche des affaires’’, indique le journal.

EnQuête constate que ‘’c’est un Macky Sall libéré, décontracté, rassurant et très souriant qui a été, hier, à Diamniadio, pour l’ouverture du forum Invest in Senegal’’.

‘’Dans un style très open et cash, il a aussi tenu à rappeler à tous les investisseurs d’ici et d’ailleurs, les nouveaux paradigmes du partenariat avec l’Afrique’’, selon la publication.

“Nos partenaires doivent aussi comprendre que maintenant c’est aussi la libre compétition en Afrique. Il faut se mettre à l’esprit qu’on va dans un terrain de chasse, où il y a d’autres chasseurs. Il n’y a plus de monopole. Nous, gouvernements, nous devons faire l’effort d’être attractifs et d’être en mesure d’attirer les investisseurs, mais ceux qui viennent aussi doivent comprendre que les terres conquises c’est fini’’, a  déclaré le chef de l’Etat.

Bës Bi relève que pour ‘’favoriser un investissement convivial au Sénégal, Macky Sall opte pour les meilleures pratiques’’.

‘’Le Président Macky Sall a lancé, hier, l’ouverture de la première édition Invest in Sénégal. Ce rendez-vous d’hommes d’affaires est une occasion d’échanger sur les perspectives, les priorités d’investissement et la transformation structurelle du Sénégal. Le Président Sall a rassuré les investisseurs sur les différentes réformes engagées pour un environnement des affaires viable et attractif’’, rapporte la publication.

Quelle vie pour Macky Sall après la présidence ? Le Quotidien signale qu’après son départ de la présidence de la République, ‘’Macky Sall n’entend pas faire comme ses prédécesseurs. Le chef de l’Etat promet de rester au Sénégal après les élections de février 2024 et d’être à la disposition de son successeur si ce dernier a besoin de ses conseils’’.

WalfQuotidien évoque ‘’la retraite dorée’’ qui attend Macky Sall après 12 ans de présidence.

‘’Le président Macky Sall ne va pas s’ennuyer!  Même en quittant la présidence de la République, il vivra sous les lambris dorés du pouvoir. Un privilège tiré du décret numéro 2013- 125 qu’il avait lui-même signé. Selon un communiqué émanant de la présidence de la République, en dehors du traitement mensuel de 10 millions francs CFA, les ex présidents bénéficient d’une assurance maladie étendue à leurs  conjointes en plus de deux véhicules, d’un téléphone fixe, d’un logement et du mobilier d’ameublement’’, explique le journal.

”Concernant le logement dans le cas où l’ex président y renonce, il perçoit en compensation une indemnité d’un montant mensuel net de 4 500 000 francs Cfa. Toujours au chapitre des privilèges pour les anciens présidents, l’Etat du Sénégal prend également en charge à hauteur de 40 000 000 francs Cfa par an, le coût de leurs billets d’avion ainsi que leurs conjointes’’, ajoute Walf.

OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ATHLETISME / Meeting international d’athlétisme de Saint-Louis : un succès, selon l’initiateur

Saint-Louis, 21 avr (APS) – La première édition du meeting international d’athlétism…