Dakar, 19 juil (APS) – Le danseur et chorégraphe Abdoulaye Diallo, plus connu sous le nom d’Abdallah, se définit comme un ”éveilleur des consciences” chez les plus petits mais aussi les grands à travers sa chorégraphie dénommée ”Pollution”, une pièce qu’il compte présenter aux 9èmes jeux de la Francophonie.

Le natif de Grand Yoff sélectionné pour participer à cet évènement francophone prévu du 28 juillet au 6 août prochain à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC) comptabilise 18 ans de métier et y va pour la deuxième fois. Il a participé aux Jeux organisés en 2013 à Lille (France).

Sa participation à cette dernière compétition regroupant des pays francophones a été ”une vraie expérience” et ”une opportunité” d’effectuer son premier voyage à l’étranger, se rappelle-t-il.

Abdallah est double champion du Sénégal en ”Break danse” et a représenté plusieurs fois son pays dans les grandes compétitions internationales.

Pour les 9es jeux en RDC, il se fixe comme objectif de remporter une médaille pour hisser haut le drapeau national durant cette compétition.

Considérant sa première participation non pas comme un échec, mais plutôt une aubaine pour rencontrer d’autres cultures, Abdallah se veut rassurant pour cette prochaine édition des jeux de la Francophonie.

”En 2020, j’étais en pleine tournée, mais à cause de la Covid, tous les programmes ont été annulés. J’ai dû postuler lors d’un appel à candidature en 2021 pour les 9es jeux de la Francophonie. Et en 2022, on m’a signalé que je faisais partie des trois présélectionnés’’, confie-t-il, expliquant le processus ayant abouti à sa sélection.

Il va représenter le pays pour la ”danse de création” à Kinshasa.

Trouvé en pleine répétition à la Maison des cultures urbaines à Ouakam, l’artiste a confié à l’APS vouloir éveiller la conscience chez les enfants et les grands sur la pollution de l’air, de la mer ou de la terre, à travers son œuvre.

La danse retenue par le jury de présélection intitulée ”Pollution” évoque ces problématiques environnementales rencontrées au Sénégal, en Afrique et partout dans le monde.

L’artiste est en co-création avec un autre compatriote Oumar Sène sur cette pièce ”Pollution” d’une durée de 15 minutes, selon le règlement des jeux de la Francophonie.

Cette création, souligne Abdallah, existe depuis 2018 et a déjà remporté des prix au niveau international.

”La danse reste une expression corporelle. C’est qu’on peut dire avec les mots, nous le disons avec le corps. Je me suis dit qu’avec tout ce dont le pays m’a donné, que pourrais je lui rendre en retour, raison pour laquelle j’ai réalisé cette création grâce à mon observation sur l’environnement”, explique l’artiste.

”Comme dans toute compétition, nous ne partons pas seulement pour prester, mais notre objectif est de remporter aussi une médaille pour le Sénégal’’, fait-il valoir.

Le danseur Abdoulaye Diallo alias ‘’Abdallah’’ est actuellement le coach national du Sénégal du Break danse pour les préparatifs des jeux olympiques de la jeunesse qui se tiendront à Paris du 26 juillet au 11 août 2024 et ceux prévus ici au Sénégal en 2026.

AMN/FKS/OID/SBS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ELEVAGE-PERSPECTIVES / Diourbel: pour une autosuffisance en mouton, des éleveurs misent sur l’amélioration de la race locale et la création de fermes villageoises et communales

Diourbel, 15 avr (APS) – Des éleveurs de la région de Diourbel (centre) prônent une …