Banjul, 5 mai (APS) – L’avènement d’un ministère de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères traduit la volonté des nouvelles autorités sénégalaises de privilégier les rapports avec les pays africains, a indiqué l’actuelle responsable de ce département ministériel.

‘’Intégration africaine et Affaires étrangères, ce n’est pas juste un vain mot’’, a dit Yassine Fall, interrogée par l’APS en marge du Sommet de l’OCI qui s’est achevé, dimanche, à Banjul, la capitale gambienne.

‘’C’est une volonté politique du gouvernement, du président de la République et de son Premier ministre de privilégier les rapports avec les pays africains, de renforcer la coopération bilatérale et la coopération régionale’’, a-t-elle dit, en expliquant les récents déplacements du chef de l’Etat en Mauritanie, en Gambie et en Guinée-Bissau.

Selon elle, ‘’c’est la ligne et l’orientation du gouvernement de renforcer donc les relations, le panafricanisme aussi bien au niveau culturel, au niveau politique, économique pour que l’Afrique puisse se positionner’’.

‘’L’Afrique a tous les atouts en ressources humaines, en connaissances pour pouvoir se positionner au niveau international. C’est aussi pour cela qu’il était important pour le président d’être là et de faire ces visites (…)’’, a-t-elle salué.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE-DECLARATION / Ousmane Sonko : ”Rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal”

Dakar, 30 mai (APS) – Le Premier ministre Ousmane Sonko a déclaré, jeudi, que rien n…