Dakar, 23 fev (APS) – Le jeune auteur ivoirien, Nincemon Fallé, 22 ans, a remporté la quatrième édition du Prix ‘’Voix d’Afriques’’ de Radio France internationale (Rfi) pour son roman ”Ces soleils ardents” (Editions Lattès).

Ce premier roman raconte la vie d’Iro, qui quitte son village pour poursuivre ses études à Abidjan, explique le synopsis du livre repris dans le communiqué de RFI parvenu à l’APS.

‘’Ses amis, Thierry, Malick, Yeo et lui forment une bande joyeuse, ambitieuse, multipliant les petits boulots dans les rues d’Adjamé et les couloirs de la cité universitaire’’, lit-on dans le texte.

Iro est le plus rêveur et le plus déterminé de la bande, mais lorsque son père dont il ignore tout de la vie, meurt au village, toute sa vie est bouleversée.

Commence alors pour Iro une série de questionnements: quelle vie a eu son père, quels rêves étaient les siens, à quoi a-t-il renoncé ?

D’après le communiqué, ‘’les certitudes d’Iro s’effondrent, et des vérités nouvelles, plus complexes, apparaissent qui permettront à Iro et ses amis de tracer leur chemin et de trouver pour eux et leur famille une forme de réconciliation et de paix’’.

La trame du roman de ce jeune auteur a séduit le jury présidé par le Prix Goncourt 2022, le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, ‘’pour son style unique, le portrait si réussi des étudiants de l’université Houphouët-Boigny à Abidjan, pour sa construction, son souffle’’.

Selon le jury, le roman ‘’vient questionner l’héritage des pères, l’ambition des fils, les lignes de tension, de trahison et d’amour qui traversent les générations et relient les hommes’’.

Le Prix ‘’Voix d’Afriques’’, est initié par RFI, les éditions JC Lattès et la Cité internationale des arts.

‘’Il est destiné à faire émerger les jeunes auteurs de langue française du continent africain (…) de moins de 30 ans n’ayant jamais été publié et résidant dans un pays d’Afrique’’, précisent ses initiateurs.

Le prix sera remis à Nincemon Fallé dans le cadre de la Semaine des cultures africaines et de la langue française organisée par les Instituts français du Cameroun, en présence de Mohamed Mbougar Sarr, de certains membres du jury, ainsi que des lauréats des éditions précédentes.

ABB/SBS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-LITTERATURE / L’Harmattan Sénégal présente deux ouvrages sur le blanchiment de capitaux dans l’UEMOA, samedi

Dakar, 19 avr (APS) – La maison d’édition Harmattan Sénégal abrite, samedi à 1…