Ourossogui (Matam), 20 juin (APS) – Le coordonnateur de la Maison de justice de Ourossogui (Matam, nord), Oumar Sall, a affirmé, mardi, que l’objectif premier de ce démembrement du ministère de la Justice a été atteint avec ”de nombreuses fréquentations et des problèmes résolus sans l’intervention du Tribunal de Matam”.

‘’Au début, nous avions quelques problèmes liés à la compréhension des populations mais, à travers une sensibilisation, elles ont été convaincues de l’importance de cette maison. Les gens nous sollicitent énormément avec des problèmes que nous résolvons’’, a-t-il dit.

Monsieur Sall intervenait au terme d’une visite effectuée à la Maison de justice de Ourossogui par la Direction de la Justice de proximité accompagnée des représentants de la GIZ, la coopération allemande.

Selon lui, les différends qui atterrissent au niveau de cet établissement du ministère de la justice sont très souvent réglés en collaboration avec des autorités judiciaires et locales.

‘’Les chiffres que nous avons montrent que la Maison de Justice de Ourossogui fait un travail remarquable. Elle participe au désengorgement de la juridiction locale et reste un levier qui permet d’absorber les contentieux’’, a déclaré pour sa part, Pape Dib Fam, chargé de la planification et du suivi au niveau de la Direction de la Justice de proximité et de la promotion de l’accès au droit.

Il a signalé qu’au niveau national, 14 000 dossiers de médiation ont été enregistrés, ajoutant que plus de 15 000 personnes ont été informées sur leurs droits et 35 000 dossiers d’assistance ont été recensés.

La Maison de Justice de Ourossogui a été inaugurée au mois de mars 2022.

AT/MD/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MUSIQUE / Idriss Benjelloun veut imprimer “une autre vision” au festival de jazz de Saint-Louis

Saint-Louis, 20 mai (APS) – Idriss Benjelloun, nouveau président de l’Association Sa…