Dakar, 5 déc (APS) – L’artiste égyptienne Souad Abdelrasoul a fait don d’une de ses œuvres au Musée des civilisations noires, pour y “laisser une trace” et “symboliser” sa présence dans la collection de l’institution, a constaté un journaliste de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Une cérémonie symbolique s’est déroulée, mardi matin, au musée, en attendant une validation par le Conseil d’administration dont le président Abdoulaye Racine Senghor a salué le geste.

Le directeur général et le secrétaire général du musée, Hamady Bocoum et Christian Diatta, étaient présents, de même que Ousseynou Wade, conseiller du directeur général.

L’œuvre qui fait l’objet du don concentre la vision que Souad Abdelrasoul a de son art, centré sur l’utilisation de couleurs vives qui s’allie à l’expression d’une poésie interrogeant à coups de métaphores l’intime, les expériences personnelles de l’artiste. L’Egyptienne interroge la matière en tant que femme, même si elle se refuse à utiliser le vocable ‘’féministe’’.

Le président du Conseil d’administration du Musée des civilisations noires, Abdoulaye Racine Senghor, a remercié l’artiste pour ce don, qualifiant l’action de  “tellement importante”.

“Merci à l’artiste Souad Abdelrasoul et à Oh Gallery, au nom du Musée des civilisations noires. Le Conseil d’administration va se réunir pour accepter ce don que nous sommes très heureux d’accueillir’’, a-t-il dit, ajoutant : “Cette œuvre d’une artiste égyptienne nous parle. Avec l’Egypte, le Sénégal a des liens très forts. Et la manière spontanée dont vous avez fait ce don signifie que vous avez de la considération pour le musée.”

Souad Abdelrasoul expose depuis le 3 décembre, dans le cadre de la douzième édition du Partcours, à Oh Gallery (Immeuble Maginot, avenu Lamine-Guèye). L’exposition intitulée ‘’Path into the soul’’ se déroule jusqu’au 13 janvier prochain.

La responsable de la galerie, Océane Harati, a dit sa fierté de représenter Souad Abdelrasoul en Afrique de l’Ouest, présente dans des fondations, musées et galeries à travers le monde. “C’est une collaboration qui dure depuis deux ans. C’est une fierté que l’Egypte prenne sa part dans ce musée. Je suis très fière que notre galerie contribue à cette histoire de l’art”, a-t-elle déclaré, relevant que l’artiste égyptienne a émis, lors d’une visite, le souhait de voir une de ses œuvres dans la collection.

“Je prends cela comme un devoir pour moi. Je suis une artiste africaine et c’est un symbole fort pour moi d’être représentée ici par une œuvre”, a pour sa part indiqué Souad Abdelrasoul.

ADC/FKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE-BUDGET / Diama : le budget stagne à 299 millions

Diama (Dagana), 2 mars (APS) – La commune de Diama, dans le département de Dagana (n…