Nyassia, 5 avr (APS) – Le sous-préfet de l’arrondissement de Nyassia (sud), Moussa Aly Ba, a procédé, vendredi, au lancement du projet de “promotion de l’autonomisation socioéconomique des femmes rurales des communes de Nyassia et d’Enampor, dans la gestion durable des ressources agro-forestières “, financé à plus de 392 millions de francs CFA par l’Agence basque de coopération et de développement à travers l’assemblée de coopération pour la paix (ACPP), a constaté l’APS.

Ce projet sera mis en œuvre par le consortium comité régional de solidarité des femmes pour la paix en Casamance et l’ONG économique territoire et développement service (USOFORAL/ ETDS).

“C’est une très bonne vision. C’est un projet qui vient à son heure à Nyassia. Les différents acteurs bénéficiaires doivent se l’approprier pour avoir dans l’avenir de bons résultats “, a dit M. Ba à l’issue de la cérémonie de lancement dudit projet en présence de plusieurs partenaires et d’élus locaux.

Pape Taïrou Kanouté, directeur exécutif de l’ONG Economique territoire et développement service (ETDS), a expliqué qu’il ”s’agit d’un projet d’autonomisation socioéconomique des femmes à travers la gestion des ressources agro-forestières et à travers l’appui à la transformation locale des fruits de la région”.

”Ce projet à plusieurs volets dont le renforcement de la capacité politique des femmes pour leur implication dans le développement local, l’appui à la transformation des produits locaux et celui de la gestion des ressources naturelles”, a précisé M. Kanouté.

Le directeur exécutif de l’ONG Economique territoire et développement service (ETDS) a indiqué qu’une étude a révélé que la région de Ziguinchor récolte par an autour de 800 tonnes  de +madd+ (fruit du saba senegalensis), pour seulement 2 % de transformation là où la mangue est à 5%.

D’où, selon Pape Taïrou Kanouté, l’importance de ce projet pour la région de Ziguinchor, en particulier pour les femmes de l’arrondissement de Nyassia.

Mariama Diémé, chargée de projet à l’ONG ETDS, a indiqué que  le  projet va toucher ”1026 femmes bénéficiaires des communes de Nyassia et d’Enampor , organisées en deux fédérations, engagées dans la transformation des fruits et légumes”.

“C’est un projet qui vise à promouvoir l’autonomisation sociale et économique des femmes rurales de Nyassia et d’Enampor, notamment dans l’exploitation durable des ressources forestières (mangues et maad)”, a-t-elle expliqué.

Selon  Mme Diémé, “il veut également contribuer à réduire le fossé des inégalités entre les femmes et les hommes dans les zones rurales de Ziguinchor”.

”C’est un projet qui est très important. Ces deux filières, à savoir la mangue et le madd, sont des produits phares dans nos deux localités. Ce projet va donc, nous permettre, d’aller en avant, conserver et faire une transformation continue de ces produits”, a salué pour sa part, la mairesse de Nyassia, Justine Manga.

MNF/AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…