Diamniadio, 27 avr (APS) – Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage, Papa Malick Ndao, a officiellement lancé, à Diamniadio, le Projet d’appui à la production de semences certifiées de riz pluvial (2PSRP), a constaté l’APS.

‘’Ce projet va assurément aider à la consolidation de la riziculture dans le système pluvial qui couvre les régions de Thiès, Fatick, Kaolack, Kaffrine, Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor’’, a-t-il indiqué.

Il s’exprimait vendredi lors de la cérémonie de lancement de ce projet destiné à aider à la consolidation de la riziculture dans le système pluvial, dans plusieurs régions du Centre, de l’Est et du Sud du pays.

Le 2PSRP ‘’est destiné à accompagner les contrôleurs semenciers, les techniciens et les acteurs impliqués dans la production de semences certifiées de riz pluvial, par des formations aux procédures et technologies appropriées’’.

Le projet va accompagner les acteurs concernés ‘’à travers des dotations d’équipements indispensables à une prise en charge correcte de leurs tâches quotidiennes’’, a-t-il indiqué. ‘’Ce projet offre les outils de professionnalisation de tous les acteurs de la chaine de valeur de la semence riz, gage indispensable de la réussite dans les affaires en vue de bâtir une riziculture nourricière, prospère, mais durable, saine et rentable’’, a-t-il expliqué.

Il a aussi rappelé ‘’la ferme volonté du président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, de construire une agriculture capable de subvenir aux besoins alimentaires du pays, sans détruire la précieuse ressource terre, utilisant pleinement les innovations technologiques et s’inspirant intelligemment des réussites observées ailleurs’’.

Il a également rappelé que ‘’la souveraineté alimentaire est inscrite en haut des préoccupations nationales’’. Il souligne que c’est la raison pour laquelle ‘’toute action et tout accompagnement, pouvant aider à avoir accès à des intrants de qualité pour être beaucoup plus productifs sont à inscrire dans les outils de soutien à la politique de changement en cours’’.

Il estime qu’‘’il est possible, si l’agriculture est bien financée et que le financement est bien utilisé, d’en faire une source d’opportunités’’. Elle peut alors procurer ‘’des revenus réguliers, nourrissant nos familles au moyen d’aliments produits localement, développant des entreprises locales, réduisant l’exode rural et la migration, car offrant des emplois décents à travers tout le pays’’, a-t-il assuré.

SG/ASG/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORTS-EMPLOI / JOJ 2026: 200 jeunes de Ziguinchor vont bénéficier d’un accompagnement à l’insertion (coordonnateur)

Ziguinchor, 28 mai (APS) – L’initiative FIT (courage, l’audace, l’…