Envoyée spéciale de l’APS : Adama Diouf Ly

Addis-Abeba, 18 nov (APS) – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a lancé samedi au Centre de Conférences des nations unis à Addis Abeba (Ethiopie) son rapport sur les modèles macroéconomiques de référence pour une gestion efficace des politiques en Afrique peu avant la clôture de la conférence économique africaine (CEA), a constaté l’envoyée spéciale de l’APS.

‘’La capacité de modélisation macroéconomique en Afrique reste faible, malgré son importance pour une bonne compréhension de la dynamique des économies, des décisions politiques et de leur mise en œuvre’’, a dit le vice-président de la BAD chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances Kevin Chika Urama.

Le rapport vient ainsi ‘’combler cette lacune,’’, puisque les décideurs politiques de nombreux pays africains s’appuient sur ‘’des modèles et des outils externes qui ne tiennent pas nécessairement compte des réalités de leurs économies’’.

Les  modèles macroéconomiques utilisés en Afrique, doivent aujourd’hui prendre en compte les préoccupations émergentes et les lacunes actuelles, a-t –il souligné.

C’est pourquoi le rapport s’est attaché à ‘’investiguer l’existence de modèles macroéconomiques dans tous les pays africains membres de la Banque africaine de développement, mais également documenter les types de modèles macroéconomiques utilisés par les institutions gouvernementales’’.

Il s’est agi ‘’d’évaluer dans quelle mesure les modèles macroéconomiques existants répondent aux défis actuels et émergents auxquels sont confrontés les pays africains’’, a ajouté le vice-président de l’institution financière.

Le rapport identifie ‘’les lacunes dans les capacités et les cadres de modélisation macroéconomique pour ensuite fournir des recommandations pour améliorer les capacités de développement, d’adoption et d’utilisation de modèles macroéconomiques dans les pays africains’’.

Les résultats du rapport seront ainsi utilisés par la BAD ‘’pour concevoir un soutien approprié au développement des capacités des pays africains sur l’utilisation de modèles macroéconomiques appropriés’’.

En sa qualité de première institution de financement du savoir et du développement en Afrique, le Groupe de la Banque africaine de développement soutient les pays africains dans la conception et l’utilisation de modèles d’élaboration de politiques macroéconomiques à fort potentiel de croissance inclusive et de développement durable.

L’Institut africain de développement a chargé le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CRES) d’entreprendre cette étude pour mieux ‘’comprendre l’état de la modélisation macroéconomique en Afrique ainsi que les besoins et les défis auxquels les pays sont confrontés’’.

Le rapport met également en lumière la manière dont l’Institut africain de développement peut réagir au mieux, par le biais d’un programme conçu de manière appropriée, pour consolider les progrès de la modélisation macroéconomique en Afrique, selon Kevin Chika Uruma.

ADL/MTN

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, la rencontre Bassirou Diomaye Faye-Emmanuel Macron

Dakar, 21 juin (APS) – Les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalais…