Dakar, 8 juin (APS) – La situation du système bancaire sénégalais est ‘’globalement satisfaisante’’ à fin mars  avec un bénéfice de 25, 2 milliards de francs CFA réalisé en 2022 après une période de ralentissement lié à la pandémie de Covid-19, a appris l’APS de source officielle, jeudi.

‘’A fin mars 2023, la situation du système bancaire sénégalais est jugée globalement satisfaisante. Elle se caractérise par une bonne tenue des différents indicateurs, dans un contexte de reprise de l’activité économique, après une période de ralentissement lié à la pandémie de COVID-19’’, indique un document rendu public en marge d’une réunion du Conseil national du crédit (CNC).

Ce document retrace l’évolution du système bancaire et des institutions de microfinance à fin mars 2023.

La direction nationale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) relève que ‘’selon les données provisoires, les banques sénégalaises ont réalisé, en 2022, un bénéfice net d’impôts de 153,9 milliards contre 128,7 milliards à fin décembre 2021, soit une hausse de 25,2 milliards (+19,6%)’’.

Le secteur de la microfinance a vu le nombre de ses institutions passer à 296 à fin mars 2023.

‘’A fin mars 2023, les dépôts collectés par les SFD ont augmenté de 3,63%, s’établissant à 497 milliards contre 480 milliards en décembre 2022 et 437 milliards en mars 2022. L’encours des crédits distribués aux sociétaires a progressé de 3,42%, se chiffrant à 572 milliards à fin mars 2023 contre 553 milliards à fin décembre 2022’’, révèle document.

Le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba, a magnifié l’attractivité du secteur bancaire avec de nouvelles arrivées portant à 28, le nombre de banques agréées au Sénégal.

‘’A fin mars 2023, les principaux agrégats des banques se sont inscrits en hausse, caractérisés par la progression des encours de crédits de 16,3% à 6.861 milliards FCFA. La qualité du portefeuille s’est améliorée à fin mars 2023, le taux de dégradation net ressortant à 2,8%’’, a-t-il indiqué.

Mamadou Moustapha Ba a rappelé que le Sénégal maintient sa place de leader au sein de l’UMOA dans l’activité de microfinance. ‘’Il occupe la première place en termes de nombre de bénéficiaires, d’encours de crédits et la deuxième place en termes d’encours de dépôts’’, a-t-il fait valoir.

FD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FRANCE-ISLAM / Paris abrite une conférence internationale sur l’Islam soufi, à partir de jeudi

Dakar, 21 mai (APS) – Le Dahira (association religieuse) Sop Naby de France et la Ce…