Dakar, 8 juin (APS) – La prise de parole du chef de l’Etat en Conseil des ministres sur les violentes manifestations des 1er et 2 juin, consécutives à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison pour ‘’corruption de la jeunesse’’ est en exergue dans les quotidiens reçus jeudi à l’APS.

‘’C’est un Conseil des ministres presque spécial. Puisqu’il a été essentiellement question des manifestations du 1er juin et leur lot de morts, de blessés et de saccages d’édifices publics et privés’’, écrit le quotidien Bês Bi, relevant que ‘’tout le monde s’étonnait de son silence depuis’’ les évènements tragiques.

Le président de la République, Macky Sall, a demandé mercredi, en Conseil des ministres, ‘’l’ouverture d’enquêtes judiciaires immédiates et systématiques pour faire la lumière sur les responsabilités’’ liées aux manifestations qui ont secoué plusieurs villes du pays, en particulier les régions de Dakar et Ziguinchor.

Macky Sall a présenté ses condoléances aux familles des victimes, souhaité un prompt rétablissement aux blessés civils, policiers et gendarmes, salué ‘’le professionnalisme remarquable et la posture républicaine efficace’’ des forces de défense et de sécurité, condamné fermement ces agressions graves contre l’Etat, rappelé l’impératif nécessité de protéger la République, etc.

‘’Enfin, Macky parle !’’, s’exclame WalfQuotidien en page intérieure.

‘’Le président de la République souffle le chaud et le froid à propos des émeutes de la semaine dernière. D’une part, il condamne fermement ces +agressions caractérisées visant à mettre le pays à l’arrêt+ et promet de poursuivre les auteurs. D’autre part, il promet son soutien et la présence de l’Etat aux côtés des familles des blessés et des morts’’.

Selon Le Quotidien, ‘’Macky Sall ne baisse pas la garde’’. ‘’Le président condamne les violences et les saccages et demande au gouvernement de protéger la République contre les attaques’’, indique la publication.

‘’Macky Sall s’engage à préserver la Nation et à protéger la République’’, dit Les Echos.

Pour faire la lumière sur ces ‘’manifestations violentes’’ et cette ‘’agression contre l’Etat’’, Macky Sall ‘’ordonne une enquête’’, souligne L’As.

Ce qui fait dire à L’Info que ‘’Macky Sall traque les responsables’’ de la ‘’mort de 16 Sénégalais dans les récentes émeutes’’.

Le président de la République ‘’affiche sa détermination’’, met en exergue Le Soleil, ajoutant que le chef de l’Etat s’adressera à la Nation à la fin des travaux du Dialogue national.

Alors qu’il était ‘’attendu par les Sénégalais sur les graves événements de la semaine dernière, le président de la République a décidé de s’adresser à la Nation… à partir du 25 juin. Surprise, il parlera des conclusions du dialogue national et non pas des morts de la semaine dernière !’’, écrit Le Témoin.

‘’Un message à la Nation du reste très attendu puisque la question du 3e mandat devrait être évacuée. Tentera-t-il une candidature ? C’est la grande question’’, relève le quotidien Bës Bi.

Le quotidien EnQuête qui note que ‘’l’arène politique, de plus en plus violente, haineuse et meurtrière’’, tente de percer ‘’les racines du mal’’.

AB/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-EVENEMENT / Aux origines de la Ziar générale de Tivaouane, un rendez-vous entre un guide spirituel et ses disciples

Tivaouane  21 avr (APS) – Cinq ans après le décès de son père en 1922, Serigne Babac…