Dakar, 18 mars (APS) – L’air de la campagne électorale s’empare des quotidiens dont la livraison de lundi traite de la première semaine d’engagement des candidats sur le terrain, avant la dernière ligne droite devant conduire au scrutin présidentiel prévu dans moins d’une semaine.

Les journaux notent que la première partie de campagne a permis aux différents candidats en lice de prendre leurs marques, de se jauger et de se donner les premiers coups.

“Deuxième et dernière semaine de campagne électorale pour la succession du président Macky Sall : les candidats rivalisent d’ardeur et de persuasion pour capter le maximum de voix, parmi les 7.361.894 suffrages appelés à arbitrer le premier tour de la présidentielle, prévu ce dimanche”, écrit Sud Quotidien.

“La dernière ligne droite”, souligne le quotidien Le Soleil, dont la première page revient sur certaines des propositions-phares de plusieurs candidats en lice, alors que les différents états-majors continuent de sillonner le pays, enchaînant meetings et caravanes. Se donnant aussi leurs premiers coups.

Plusieurs quotidiens notent, à ce sujet, que le ton monte entre le candidat de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (pouvoir) et celui de “Diomaye Président”. “La guerre ouverte !”, affiche par exemple le quotidien Enquête.

Ce journal se fait l’écho de piques décochées de part et d’autre de ces deux camps. “Ces gens sont des aventuriers, inconsistants et incompétents”, a lancé le candidat de Bennoo Bokk Yaakaar. “Leur objectif n’est autre que de désintégrer le Sénégal”, a ajouté Amadou Ba, en parlant du candidat de la coalition “Diomaye Président”.

La réplique de Diomaye Faye, ne s’est pas fait attendre. “Il est le fonctionnaire milliardaire, le spécialiste des combines et des coups bas”, a rétorqué le candidat de la coalition “Diomaye Président” dont le maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko, est l’un des soutiens les plus en vue.

“Je vais me charger d’Amadou Ba, car on se connait”, a chargé le célèbre opposant, qui bat campagne auprès de son lieutenant, qu’il a mis en selle et dont il a béni la candidature après que la sienne a été invalidée par le Conseil constitutionnel.

Le journal Le Quotidien évoque aussi les attaques entre les candidats de Bennoo Bokk Yaakaar et de la coalition “Diomaye Président” et fait observer que ça vole bas entre les deux camps.

Il faut craindre une montée de l’adversité, avec l’implication annoncée du président sortant aux côtés de son candidat. “Macky Sall plonge avec les gros moyens”, titre à ce sujet le quotidien Les Echos.

“Amadou Ba, qui était abandonné à lui-même durant toute la première semaine de campagne, bénéficie depuis le mot d’ordre du président du soutien de presque tous les ministres, DG et autres responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar”, écrit ce journal.

Les Echos soutient que le candidat du pouvoir “est passé d’une campagne sobre à des mobilisations monstrueuses dans les départements avec l’appui du responsable de chaque zone”, affirmant que “chaque comité électoral a reçu son enveloppe pour la campagne”.

“De par leur implication personnelle dans la campagne de leur candidat, Macky Sall et Ousmane Sonko, après plusieurs rebondissements dans leur rivalité, livrent leur dernière bataille. Chacun d’entre eux, selon des analystes, est l’ombre de son bras droit, à savoir Amadou Ba et Bassirou Diomaye Faye”, analyse Walfquotidien.

BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DEVELOPPEMENT / Réunions de Printemps : Dakar réarffime sa volonté de “compter d’abord sur ses propres moyens”

Dakar, 21 avr (APS) – Le Sénégal a mis à profit les réunions de Printemps 2024 du FM…