Dakar, 13 juin (APS) – La mortalité maternelle a diminué de ‘’presque 60%’’ au Sénégal au cours des vingt dernières années, contre 33% au niveau mondial, a indiqué  Vincent Sodjinou, chargé du bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Sénégal.

”Au niveau mondial, la mortalité maternelle a régressé de 33% au cours des 20 dernières années alors qu’au Sénégal, elle a diminué de presque 60%”, a dit M. Sodjinou, au cours d’une rencontre d’échange tenue au Grand Théâtre Doudou Ndiaye Coumba Rose, entre le président de la République, Macky Sall et l’Association nationale des ”Bajenu Gox”.

”Ceci est le résultat d’un système de santé de plus en plus fort et résilient, équipé, moderne et animé par des ressources humaines de qualité dont les Bajenu Gox’’ (marraines de quartier)”, a -t-il expliqué. Il a rappelé que le volet communautaire est un composant essentiel des soins de santé primaires mis en place dans le cadre du programme communautaire des ‘’bajenu gox’’.

Il a rappelé que ”ce programme du gouvernement du Sénégal est une innovation de santé publique majeure (…) qui s’inspire des valeurs intrinsèques du Sénégal’’. Selon lui, ‘’il a permis également de sauver des millions de mères, d’enfants et de jeunes’’.

‘’La mission de ces vaillantes femmes, leaders dans leurs communautés, est de contribuer à l’adoption par la population des comportements favorables à leur santé, en promouvant les services essentiels, les soins pré et post-nataux, la vaccination, la planification familiale pour contribuer à la réduction de la mortalité et la morbidité maternelle et infantile au Sénégal’’, a précisé le Professeur Senait Fisseha, la vice-présidente de Global Programs at the Susan Thompson Buffet.

Elle a déploré le fait qu’‘’en général, l’importance du travail des Bajenu Gox et plus largement des agents de santé communautaires n’est pas assez prise en compte d’une manière exhaustive, dans les statistiques des systèmes de santé’’

Selon elle,” la rémunération de ces braves dames traduit la reconnaissance du travail des Bajenu Gox dans le système de santé. ”Au Sénégal et dans la plupart des autres pays africains, ces agents de santé communautaire constituent le lien entre les communautés et les services de santé”, a encore soutenu Mme Fisseha. Elle signale que l’Organisation mondiale de la santé prévoit d’ici 2030, une pénurie mondiale de 10 millions d’agents de santé dans 37 des 50 pays d’Afrique qui manquent le plus de soignants.

”Des acteurs comme les Bajenu Gox, peuvent aider à combler cette lacune, en particulier en fournissant des interventions de santé primaire essentielles au niveau communautaire”, a estimé la vice-présidente de Global Programs at the Susan Thompson Buffet.

NSS/SKS/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT-ADMINISTRATION / Bassirou Diomaye Faye insiste sur les principes du ”Jub, Jubal, Jubanti” afin de bâtir une Administration performante

Dakar, 17 avr (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a insist…