Dakar, 2er mai (APS) – Le directeur général de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), Pape Mademba Bitèye, a fait part, lundi, à Dakar, de sa ‘’foi en des lendemains encore plus prometteurs’’ pour l’entreprise, en raison de sa filialisation à venir.

‘’Je dois souligner que les [employés de la Senelec] que vous êtes me donnent espoir et renforcent ma foi en des lendemains encore plus prometteurs’’, a dit M. Bitèye dans un discours adressé aux employés de la Senelec à l’occasion de la célébration de la Journée internationale du travail.

‘’Les défis tapisseront toujours notre existence entrepreneuriale et, pour faire face à leur urgence et à leur complexité, la paix sociale demeure impérieuse, car elle garantit la mobilisation de nos forces combinées et de notre engagement sans faille ni retenue pour les surmonter’’, a-t-il ajouté.

Pape Mademba Bitèye affirme que ‘’l’un de ces défis […] est la réforme institutionnelle qui attend et interpelle’’ la Senelec et ses travailleurs.

Il parle ainsi de la filialisation de la société de production et de distribution d’électricité.

Il s’agit de transformer la Senelec en une holding s’appuyant sur quatre filiales chargées du transport, de la distribution, de la production et des ventes de courant électrique, a expliqué à l’APS le service chargé de la communication de l’entreprise.

‘’Dans l’optique de cette réforme qui pointe, nous pouvons compter sur le soutien sans retenue du chef de l’Etat, qui n’a pas manqué d’insister sur la sacralisation d’une démarche participative et inclusive’’, a dit M. Bitèye à ses collaborateurs.

‘’La réforme institutionnelle qui pointe à l’horizon ne serait qu’une étape dans le processus continu de bonification de ce fleuron de l’industrie sénégalaise qu’est la Senelec’’, a-t-il ajouté dans son discours dont l’APS a obtenu une copie.

Un autre document reçu de la Société nationale d’électricité du Sénégal affirme que ‘’pour une première, [ses] quatre syndicats se sont regroupés autour de la Convergence syndicale des travailleurs de la Senelec (CSTS) pour fêter ensemble le 1er-Mai’’, la Journée internationale du travail.

‘’Cette unité syndicale traduit le climat social apaisé entre la direction générale […] et les partenaires sociaux, ainsi que le souci de préserver leur outil de travail dans ce contexte de réformes institutionnelles’’, souligne-t-il.

‘’La direction générale de la Senelec et la [CSTS] ont fêté, dans un climat social apaisé, la fête du 1er-Mai, en présence du ministre du Pétrole et des Energies, Mme Aïssatou Sophie Gladima, et de son directeur de cabinet, M. Issa Dione.’’

‘’Le président de la République a autorisé la mise à niveau des centrales de la Senelec avant qu’on aille vers la création de [la] filiale production’’, souligne la même source.

Elle ajoute que ‘’le président de la République a insisté pour que 40 % de la production’’ d’électricité sénégalaise ‘’soit détenue par la filiale production de la Senelec’’.

‘’La Senelec a également obtenu du président de la République l’autorisation de mettre en place une centrale de 120 mégawatts sur le site du cap des Biches’’, dans le département de Rufisque (ouest), affirme le texte.

‘’Cette centrale, qui fonctionnera avec un cycle combiné, sera doté d’une technologie plus moderne et plus performante que les centrales des producteurs privés indépendants installées dans le pays’’, assure la société de distribution d’électricité.

ESF/MTN


Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE-RELIGION / Bassirou Diomaye Faye est arrivé à Tivaouane

Tivaouane, 15 avr (APS) – Le président de la République Bassirou Diomaye Faye est ar…