Dakar, 17 juil (APS) – Le ministre du Travail, Samba Sy, a déploré, lundi, à Dakar, la faible présence des femmes dans le secteur minier en Afrique.

‘’A la vérité et même en l’absence de statistiques absolument fiables, il est généralement constaté que l’industrie minière est fortement dominée par les hommes, ça signifie que les femmes sont à tout le moins présentes’’, a-t-il déclaré.

Il s’exprimait à l’ouverture d’une réunion sectorielle régionale visant à lever les obstacles rencontrés par les femmes dans l’exploitation minière.

La rencontre de trois jours organisée par l’OIT a pour thème : ”Les femmes pour un avenir minier plus inclusif en Afrique”.

M. Sy estime que les femmes pourraient jouer un rôle significatif dans les processus de dialogue social dans le secteur.

Selon lui, il faudrait que les pays adoptent une position politique cohérente pour garantir l’implication optimale des femmes dans les négociations de règles favorables à l’égalité des genres dans l’industrie minière, mais également dans la conception et la mise en œuvre des politiques et programmes en ce qui concerne l’exploitation minière.

‘’Il faut que de plus en plus elles aient voix au chapitre, être à bord oui, mais surtout pouvoir se prononcer, être à bord oui mais surtout pouvoir intervenir pour que la barque soit menée à bon port’’ a-t-il dit.

Selon Samba Sy, ‘’le Sénégal se réjouit à cet égard d’accueillir cette réunion qui vise à poser des actions concrètes dans la promotion de l’égalité des sexes et du travail décent en faveur des femmes dans les grandes et petites mines en Afrique’’.

Il s’agit d’’’une reconnaissance des efforts faits par le gouvernement afin d’améliorer le bien-être des femmes et plus globalement œuvrer pour un environnement de travail décent et de justice sociale’’, a-t-il souligné.

Il a évoqué les réformes récemment entreprises par le Sénégal relativement à la protection de la femme salariée.

Samba Sy a souligné que ‘’l’exploitation des mines et carrières a une importance certaine pour les pays africains avec un apport significatif dans leur produit intérieur brut’’.

‘’En effet, de nombreux pays du continent dépendent de l’exploitation de ressource minière. En plus, ce secteur d’activités est générateur de millions d’emploi pour les femmes et les hommes même si c’est dans un environnement pas toujours respectueux de l’égalité des gens ou des droits des travailleurs’’, a-t-il dit.

NNN/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Equipes nationales :  l’osmose entre les staffs en ligne de mire pour continuer à gagner

  Dakar, 15 avr (APS) – La Direction technique nationale (DTN) a réuni ce lundi…