Dakar, 8 mars (APS) – La capitale sénégalaise, Dakar, a abrité, jeudi, une réunion de l’Association des banques centrales africaines, consacrée à la soutenabilité et la viabilité de la dette publique africaine, a constaté l’APS.

La rencontre a réuni différents gouverneurs de banques centrales africaines qui étaient invités à réfléchir sur “l’évaluation de la mise en œuvre des décisions prises par le Conseil des gouverneurs lors de sa session d’août 2023, tenue en Zambie”.

Il s’agissait essentiellement de faire un “état des lieux de la dette des pays africains et de rechercher les facteurs explicatifs sous-jacents du risque de surendettement”, a rappelé le président de l’Association des banques centrales africaines (ABCA).

Egalement gouverneur de la banque centrale de la Zambie, Denny Kalyalya a aussi relevé que la structure qu’il dirige était notamment appelé à formuler des recommandations “sur les politiques économiques à mener pour une meilleure gestion de la dette publique africaine, afin d’en assurer sa soutenabilité et sa viabilité”.

S’exprimant à l’ouverture de la première réunion du bureau de l’ABCA pour l’année 2024, il s’est félicité de cette rencontre qui offre l’opportunité de continuer à “échanger des idées et à partager nos expériences sur la manière dont nous pouvons relever les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés, en trouvant ensemble des moyens de faire avancer notre programme de coopération monétaire”.

Lors de cette réunion, l’ABCA compte examiner “les dispositions nécessaires proposées pour l’activation du mécanisme d’évaluation par les pairs mis en place en 2017”, a poursuivi  M. Kalyalya.

Ce mécanisme d’évaluation par les pairs devrait permettre aux différents pays “de rendre compte de leurs performances par rapport aux critères de convergence”, a-t-il fait savoir.

Selon lui, la mise en œuvre de ces différentes initiatives devrait permettre une “libération du potentiel de nos économies et l’augmentation du volume des échanges commerciaux entre nos pays (…)”.

“Cela contribuera également à la croissance de nos économies, au renforcement de la résilience face aux divers chocs et, en fin de compte, à l’amélioration des conditions de vie et des moyens de subsistance des populations”, a-t-il souligné.

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest, Jean Claude Kassi Brou, s’est réjoui de cette rencontre tenue à Dakar, magnifiant le rôle de l’association des banques centrales africaines dans “le processus d’intégration régionale”.

Il a réaffirmé l’engagement de BCEAO à soutenir “activement les idéaux de l’ABCA”, consistant à “promouvoir la coopération monétaire en Afrique, la stabilité financière et le développement économique”.

CS/SMD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DEVELOPPEMENT / Réunions de Printemps : Dakar réarffime sa volonté de “compter d’abord sur ses propres moyens”

Dakar, 21 avr (APS) – Le Sénégal a mis à profit les réunions de Printemps 2024 du FM…