Dakar, 30 août (APS) – Le ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie numérique a procédé à l’installation officielle de la commission d’évaluation, d’appui et de coordination de la startup (CEAC), dont le but est d’encadrer et de coordonner la labellisation des startups sénégalaises, a constaté l’APS, mercredi, à Dakar.

La CEAC a été installée par Fatou Binetou Ndiaye, la secrétaire générale dudit ministère.

Elle est composée de 18 membres représentant des démembrements de l’Etat et des associations de startups.

Des personnalités indépendantes font également partie de la commission.

La CEAC est chargée du ‘’pilotage’’ et de la ‘’définition des orientations stratégiques en vue de la promotion des startups au Sénégal’’, a précisé Mme Ndiaye.

La commission se chargera également de ‘’l’élaboration’’ et de ‘’la coordination de la mise en œuvre d’une stratégie nationale de promotion des startups’’.

L’installation des membres de la CEAC est venue ‘’consacrer l’opérationnalisation de la loi […] du 6 janvier 2020 portant création et promotion de la startup au Sénégal’’, a dit Fatou Binetou Ndiaye.

Elle rappelle qu’il existe un décret d’application de ladite loi, qui est censée encadrer la gouvernance de l’écosystème numérique au Sénégal.

Mme Ndiaye s’est réjouie des efforts fournis par l’État pour le développement des startups.

Au-delà de leur encadrement, ‘’il y a un accompagnement financier de plus de 15 milliards de francs CFA’’, dont les startups ont bénéficié, via la Délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes, selon elle.

‘’L’installation de la CEAC est un nouveau jalon dans la construction d’une économie numérique’’, a dit le président du comité stratégique de la commission, Ousseynou Dieng.

‘’La vie sociale et économique ne peut aujourd’hui se passer du numérique. Nous entendons booster la levée de fonds, avec l’aide de l’État et des partenaires techniques et financiers, pour disposer de suffisamment de ressources et accompagner les startups que nous allons évaluer sur la base de leurs performances’’, a ajouté M. Dieng, également directeur de la communication au ministère de tutelle de la CEAC.

CS/SMD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / La présidente de l’ITIE milite pour la “souveraineté énergétique”

Dakar, 15 avr (APS) – La présidente de l’Initiative pour la transparence dans …