Kolda, 21 juin (APS) –  A quelques jours de la célébration de la Tabaski, les foirails de Kolda (sud) sont faiblement approvisionnés en moutons,  les bêtes exposées étant inaccessibles à la bourse du Koldois moyen, a constaté l’APS.

”Les moutons ne sont pas nombreux pour l’instant, comme vous le constatez au niveau du foirail. Mais, nous gardons espoir que d’ici la fête, les éleveurs vont venir”, déclare Abdoulaye Ba, un éleveur rencontré au foirail Bouna Kane, logé dans l’enceinte du service régional de l’élevage et un des principaux points de vente de bétail de la commune de Kolda.

Amadou Ba, un éleveur venu de la région de Matam, confie : ”J’ai quitté la région de Matam avec des moutons et il y a certains qui sont ici à Kolda et d’autres sont convoyés vers le marché hebdomadaire de Saré Yoba. Cette année, les éleveurs restent un peu prudents, du fait de la situation que nous avons vécue dans le pays ces derniers jours. (…) Ils commencent à être rassurés petit à petit, et je crois que la situation va changer d’ici quelques jours.”

Du côté des rares clients rencontrés, la cherté du mouton est sur toutes les lèvres. ”Je suis venu pour voir si je peux trouver un mouton, mais là c’est chaud. Les prix varient entre 100 mille pour un petit mouton et 200 mille francs CFA voire davantage pour les plus gros. Vraiment, les moutons cette année encore sont très chers”, s’insurge Ibou Dia, un enseignant.

Le constat reste le même dans tous les foirails de Kolda. Les préparatifs de l’Aïd El Kébir, communément appelé Tabaski au Sénégal, se déroulent dans un contexte marqué par la rareté des moutons, une situation qui a entrainé une explosion des prix.

Le principal foirail de la commune de Kolda qui d’ordinaire en cette même période affichait le plein de moutons, n’accueille pour le moment que quelques bêtes. Les éleveurs ne désespèrent cependant pas de voir une arrivée massive de moutons dans le principal de foirail de Kolda.

MG/ADC/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION / Bakel : quinze personnes, dont des agents de l’Etat, formées en informatique

Bakel, 21 avr (APS) – Quinze personnes, dont des agents de l’Etat et des étudiants, …