Kédougou, 28 mars (APS) – Au total, vingt-cinq jeunes du département de Kédougou (sud-est), ont bénéficié d’une formation en pâtisserie, d’une quinzaine de jours, initiée par le conseil départemental en partenariat avec la société minière Petowal mining company (PMC).

”Nous venons de former ces jeunes du département de Kédougou en pâtisserie avec notre partenaire financier PMC”,  a dit, Amadou Sega Keïta, premier vice-président du conseil départemental de Kédougou.

Il intervenait mercredi soir à la cérémonie de clôture de la formation organisée dans les locaux du  siège du  conseil départemental de Kédougou. Moussa Biagui membre du pôle emploi du conseil départemental de la jeunesse et le représentant de la société minière PMC,  James Kaba, ont pris part à cette cérémonie.

Il  a appelé les bénéficiaires de cette formation en pâtisserie, ”à faire profiter à la région de Kédougou leur expertise”.

”Vous  pouvez même devenir des formateurs et formatrices pour d’autres jeunes du département en créant vos entreprises”,  a lancé M. Keïta.

Outre la présente formation, le conseil départemental de Kédougou et PMC, ont  initié  des formations en  plomberie,  électricité,  bâtiment, mécanique auto,  pâtisserie et restauration,  d’un coût de 40 millions de francs  CFA,  pour  cent vingt jeunes du département de Kédougou, a-t-il indiqué.

”En plomberie,  il y aura 30 jeunes au  lycée technique de Kédougou, de même qu’en électricité et en bâtiment. En mécanique auto, 30 jeunes sont également en formation à l’Institut supérieur de formation,  Baïdy Sow, de Kédougou tandis que pour la  pâtisserie, vingt-cinq jeunes, vont bénéficier  d’une formation”, a-t-il détaillé.

S’agissant de la formation en restauration, le premier vice-président du conseil départemental de Kédougou, a annoncé qu’elle démarre dans les prochains jours, dans le cadre de la mise en œuvre du fonds d’investissement social et environnemental  (FISE) de PMC.

Le représentant de la société minière PMC, James Kaba,  a demandé aux jeunes qui ont bénéficié de ces  formations de se regrouper en Groupements d’intérêt économique (GIE) pour saisir les opportunités d’emplois offertes par les entreprises minières de la région de Kédougou.

”Si vous avez la chance d’être recruté dans la mine,  c’est bon,  mais vous pouvez vous constituer aussi en GIE pour capter,   les opportunités d’emplois, des sociétés minières”, a ajouté M. Kaba.

PID/AB/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE / Les nouvelles autorités invitées à veiller au bon fonctionnement des centres d’hémodialyse

Louga, 13 avr (APS) – Le Mouvement national des insuffisants rénaux du Sénégal a, par la v…