Kaolack, 7 déc (APS) – Le Centre de prise en charge médicale et de réinsertion sociale des malades mentaux érigé dans le quartier Bouchra de la ville de Kaolack (centre) a démarré ses activités, a appris l’APS du président de l’Association sénégalaise pour le suivi et l’assistance aux malades mentaux (ASSAM), Ansoumana Dione.

”L’ouvrage construit en 2004 avait été confisqué avant d’être restitué à l’ASSAM grâce au président de la République, Macky Sall, le 17 janvier dernier”, a rappelé M. Dione.

‘’C’est un grand jour que les Sénégalais attendaient avec l’ouverture de ce centre”, a t – il relevé.

”Enfin, les malades mentaux sont en train d’être pris en charge au niveau de ce centre où ils sont internés après avoir été consultés par un médecin psychiatre’’, a expliqué Ansoumana Dione.

Le centre dispose d’infirmiers, d’un assistant social, entre autres éléments ainsi que des membres de l’ASSAM, avec la gratuite des services dont la restauration des patients, leur prise en charge jusqu’à leur réinsertion dans la société.

Pour Ansoumana Dione, ”l’honneur revient à l’ancien président Abdoulaye Wade, au chef de l’Etat Macky Sall et à la municipalité de Kaolack qui nous ont accompagnés dans cette noble mission. Et le Sénégal doit être fier de pouvoir enfin, prendre en charge les malades mentaux errants’’, a-t-il fait valoir.

Selon le président-fondateur de l’ASSAM, d’ici quelques années, on ne verra plus au Sénégal un seul malade mental errer à travers les rues de ce pays, au grand bonheur des ayant-droits, de la sécurité publique et des familles sénégalaises.

‘’Ces malades mentaux errants sont des citoyens sénégalais qui méritent une prise en charge après 23 ans d’attente, de 2000 à 2023. Aujourd’hui, le président Macky Sall nous a restitué nos droits et le centre est désormais entre nos mains et une subvention a été dégagée pour ces malades mentaux errants internés dans ce centre qui a été rénové avec toutes les commodités’’, a magnifié Dione.

L’objectif, c’est d’atteindre un maximum de patients, a t-il dit. ”Aujourd’hui, nous en sommes à cinq mais nous allons poursuivre le travail pour faire interner les malades mentaux errants. D’ici quinze jours, nous comptons atteindre un objectif de cinquante patients qui seront entièrement pris en charge dans ce centre’’, a indiqué Ansoumana Dione.

Il a lancé un appel aux collectivités territoriales particulièrement au maire de la commune de Kaolack, Serigne Mboup, et à toutes les bonnes volontés pour accompagner le fonctionnement du centre.

Une enveloppe financière sera dégagée pour accompagner les malades mentaux internés dans ce centre pour leur retour en famille afin de faciliter leur réinsertion sociale à leur sortie, selon Ansoumana Dione.

ADE/ADL/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE-RECHERCHE / L’ISRA célèbre ses 50 ans d’existence et de recherche en novembre prochain (directeur)   

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) va …