Kaolack, 12 juil (APS) – Les autorités administratives du département de Kaolack (centre) ont jugé ‘’globalement satisfaisant’’ le déroulement des épreuves de l’examen du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) qui a démarré mercredi sur toute l’étendue du territoire national, a constaté l’APS.

A la tête d’une délégation, le préfet de Kaolack, Cheikh Ahmed Tidiane Thiaw a visité des centres d’examens du département dont les Collèges d’enseignement moyen (CEM) Djim Momar Guèye et Ndangane ainsi que l’école de Kahone 2.

‘’Nous sommes venus nous enquérir des conditions dans lesquelles se déroule l’organisation du BFEM. Globalement, si on en juge par l’échantillon des centres que nous avons visités, c’est un sentiment de satisfaction qui nous anime’’, s’est réjoui le chef de l’exécutif départemental.

Il a salué le démarrage effectif de cet examen à l’heure indiquée avec la présence des surveillants, des élèves, des correcteurs et autres parties prenantes qui, selon M. Thiaw, ont fait preuve de ponctualité, même si quelques absences ont été signalées.

Selon le secrétaire général de l’inspection de l’éducation et de la formation (IEF), Amadou Souara, le département de Kaolack compte trente-trois centres d’examen et, ‘’à peu près’’, le même nombre de jurys.

”Depuis les réunions du Comité régional de développement (CRD) et du Comité départemental de développement (CDD), toutes les dispositions étaient prises pour que cet examen se déroule normalement. Aujourd’hui, nous nous rendons compte que tous engagements qui ont été pris par les différents acteurs concernés ont été respectés’’, a salué M. Souara.

L’IEF de Kaolack commune a présenté quatre-mille-deux-cents-soixante-quatre candidats dont deux-mille-cinq-cent-quatre-vingt-quatre filles, a indiqué Assane Badji, son secrétaire général.

”Parmi ces candidats, il faut noter la présence massive de candidats individuels (communément appelés candidats libres) notamment trois-cents-quatre-vingt et onze candidats’’, a souligné M. Badji, lui aussi inspecteur de l’éducation et de la formation.

Pour cet examen, il a été mobilisé cinq-cents-vingt et deux surveillants et quatre-cents-deux correcteurs, soit un total de neuf-cents-vingt et quatre personnels enseignants, a-t-il précisé.

Assane Badji a fait remarquer que pour tous les examens, du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) au baccalauréat, en passant par le BFEM, il y a plus de filles que de garçons.

Il a magnifié l’accompagnement des collectivités territoriales, des associations de parents d’élèves(APE), les comités de gestion des écoles (CGE), les organisations syndicales d’enseignants.

”Nous profitons de l’occasion pour remercier vivement l’engagement des enseignants qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette organisation. Ces derniers ont porté ce dispositif organisationnel qui a abouti à ce résultats”, a salué Badji.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SANTE / A Genève, Docteur Ibrahima Sy présente les innovations mises en œuvre par le Sénégal

Genève 27 mai (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Ibrahi…