Kaolack, 31 jan (APS) – Le district sanitaire de Kaolack (centre) a entamé, mardi, une session de renforcement des capacités des professionnels des médias sur le Programme élargi de vaccination (PEV), dans le cadre du projet 3 C19.

Ainsi, pendant une demi-journée, journalistes, animateurs et techniciens des médias vont avoir droit à une séance d’orientation sur le nouveau calendrier vaccinal pour davantage outiller ces acteurs de l’information et de la communication notamment sur les treize maladies ciblées par le PEV et la COVID-19.

”La vaccination, étant une intervention de santé publique très efficace qui a été mise en place depuis 1979 a permis d’avoir des résultats importants dans la lutte contre les maladies évitables. Nous avons jugé utile d’orienter tous les acteurs des médias par rapport à ce nouveau calendrier vaccinal, qui a eu une certaine évolution’’, a expliqué le médecin-chef du district sanitaire, Dr Niène Seck.

A travers cette initiative, les autorités médicales du district sanitaire de Kaolack ont voulu mettre en place un ‘’cadre de partenariat efficace’’ sous forme de ‘’collaboration’’ avec les professionnels des médias et autres porteurs de voix de cette commune du Saloum.

”Cela nous permettra de mettre en place un réseau par lequel on pourra partager des informations afin de pouvoir communiquer avec la population. Nous voulons changer de paradigme pour impliquer davantage les acteurs des médias dans les activités de santé et les orienter par rapport aux programmes de santé’’ a indiqué Dr Seck, soulignant que l’apport de la presse pour la santé n’est plus à démontrer.

Le médecin-chef du district sanitaire a profité de l’occasion pour révéler que des cas de rougeole, une maladie ‘’très contagieuse’’ ont été détectés dans la commune de Kaolack où ‘’sept cas’’ ont été enregistrés et bien pris en charge par les différentes structures de santé.

”Dans ce cas de figure, le district est en épidémie de rougeole et il fallait faire une riposte vaccinale dans cinq postes de santé des communes de Kaolack et de Kahone, le week-end dernier. Ce qui nous a permis de vacciner plus de six mille enfants âgés de six à cinquante-neuf mois afin de pouvoir endiguer l’épidémie’’ a assuré Dr Niène Seck.

Le point-focal PEV et surveillance épidémiologie du district sanitaire de Kaolack, Serigne Abdou Seck, a rappelé que la vaccination est ‘’un moyen simple, sûr et efficace’’ pour se protéger contre des maladies dangereuses.

 Il a indiqué que le district sanitaire compte trente et une unités de vaccination, huit structures privées offrant le PEV pour une cible de 425 677 habitants sur une population globale de 428 813 habitants.

M. Seck a fait savoir que le district sanitaire a eu à enregistrer, en 2021, un cas de poliomyélite, trois cas de rougeole, quinze cas de rougeole en 2022 et neuf cas de rougeole en 2023, ‘’tous des cas confirmés’’.

”Les inondations occasionnant le déplacement de populations, la mobilité des populations avec la migration, les réseaux sociaux qui favorisent la désinformation et les rumeurs, la réticence de certaines communautés, le risque de survenue d’épidémies sont, entre autres, des menaces qui pèsent sur le PEV’’, a relevé Serigne Abdou Seck.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-FORMATION / Tivaouane : signature d’une convention entre l’ONFP et AJANA Maintenance pour former les travailleurs de la Grande mosquée

Tivaouane, 25 fév (APS) – L’ Association Jamaatou Nour Assouniya (AJANA Mainte…