Kaolack, 27 déc (APS) – Le budget 2024 de la commune de Kaolack (centre) voté mercredi est arrêté à 7 milliards 900 millions de francs CFA, contre 7 milliards 44 millions francs CFA en 2023.

Il a été voté à la quasi-unanimité par les conseillers municipaux présents, à l’exception d’une seule abstention, sous la supervision du préfet du département de Kaolack, Latyr Ndiaye, et du percepteur municipal.

”Le vote de ce budget traduit la volonté du conseil municipal de faire de 2024, une année de développement, d’investissements et de créations de richesses’’, a déclaré Sérigne Mboup, maire de la commune de Kaolack.

Il a précisé qu’une grande partie de ce budget est réservée à l’investissement qui a connu pour cette exercice, ‘’un renforcement’’ à cause des secteurs de la voirie et l’assainissement.

M. Mboup a expliqué que les volets de la voirie et l’assainissement ne relèvent pas des compétences de la mairie, mais sont pris en charge du fait qu’ils constituent une grande préoccupation des populations locales.

Dans ce projet de budget, a-t-il poursuivi, il y a une enveloppe de ‘’plus de 120 millions de francs CFA’’ destinée à la réhabilitation de salles de classe.

Serigne Mboup a promis des investissements à hauteur de 45 millions de francs CFA pour la réhabilitation des cimetières de la ville et permettre aux Associations sportives et culturelles (ASC) de développer des projets pour l’emploi des jeunes.

Il s’est également engagé à recruter ‘’plus de cent’’ personnes pour contribuer davantage à la lutte pour l’emploi des jeunes.

‘’Une subvention sera aussi mise à la disposition des acteurs des transports, des artisans ainsi que des groupements de jeunes pour leur permettre de mener des activités génératrices de revenus’’, a-t-il promis.

Concernant les femmes, il annoncé un programme d’appui, en particulier dans le domaine de la transformation des produits locaux, entre autres activités génératrices de revenus.

Il indiqué que depuis plus de vingt ans, la municipalité n’a fait aucun investissement. ‘’En termes d’investissements, il est vrai que nous ne pouvons pas tout faire du jour au lendemain, mais nous allons consentir le maximum d’efforts pour plus d’investissements au niveau des infrastructures de bases’’, a-t-il expliqué.

Quant à la subvention des daaras (écoles coraniques), elle est passée de 22 millions de francs CFA à 76 millions de francs CFA pour l’exercice 2024.

Serigne Mboup s’est félicité de ce budget ‘’participatif’’ pour 2024.

L’édile de Kaolack a invité l’Etat du Sénégal à investir dans la capitale du Saloum dans les infrastructures routières, commerciales et portuaires, pour faire de cette ville un ‘’véritable centre logistique’’ pour l’intérêt du Sénégal.

ADE/AB/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-EDUCATION / Un don de quarante-six millions pour la réhabilitation de l’école élémentaire Pikine 17

Dakar, 4 mars (APS) – L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu a signé, lundi, avec …