Kaolack, 4 juil (APS) — L’adjoint au gouverneur de la région de Kaolack (centre) en charge des affaires administratives, El Hadji Malick Sémou Diouf, a jugé “satisfaisant” le déroulement du baccalauréat, saluant la “parfaite organisation” de cet examen qui a démarré mardi sur toute l’étendue du territoire national.

“Nous saluons la parfaite organisation de cet examen du baccalauréat qui a été coordonné autour d’une réunion du comité régional de développement (CRD) au cours de laquelle tous les acteurs et autres parties prenantes ont eu à prendre des engagements allant dans le sens de parfaire l’organisation de cet examen-là”, a souligné M. Diouf.

Il a visité tôt mardi matin des centres d’examen pour constater de visu le déroulement des épreuves, en compagnie de plusieurs chefs de service régionaux, dont l’inspecteur d’académie, les autorités militaires et paramilitaires, les inspecteurs de l’éducation et de la formation (IEF).

Le collège Pie VII, qui abrite le jury 1909 où composent 402 candidats, a été la première étape de cette visite. Dans ce jury, les élèves sont répartis dans 16 salles, à raison de 25 par salle. Seuls huit candidats ont été déclarés absents, a indiqué le chef du centre, le frère Hyacinthe Ndiaye.

 Au lycée Ibrahima Diouf, érigé en centre d’examen, sur les 351 candidats, 15 sont absents, ont expliqué le docteur Siny Ndoye et Ndèye Marie Dieng Bâ, respectivement président de jury et cheffe de centre. “Pour l’essentiel, tout se passe normalement”, assurent-ils, faisant état de l’absence d’un surveillant.

 Pour la dernière étape de leur tournée, les autorités régionales se sont ensuite redues au lycée de Koutal, dans la commune de Ndiaffate. Ce centre abrite les jurys 1889 et 1890 pour un effectif global de 429 candidats, ainsi qu’un jury secondaire logé dans la commune de Latmingué.

Parmi les absences enregistrées figurent celle d’une fille qui a été victime d’un accident de la circulation la veille de la fête de l’Aïd-el-kébir (Tabaski). Les autorités envisagent de l’inscrire à la session de remplacement.

 

Après avoir enregistré les raisons de l’absence de certains candidats, El Hadji Malick Sémou Diouf a promis de faire le nécessaire pour que, s’il y a les justificatifs nécessaires, ils soient programmés pour la session de remplacement.

Le chef du centre du lycée de Koutal, Mamadou Lamine Ndong, a toutefois relevé l’absence de matériel dans le jury secondaire installé dans la commune de Latmingué. Aux dernières nouvelles, l’Office du bac serait en train de l’acheminer sur place.

 “Nous venons de terminer de visiter les centres d’examen, mais c’est avec grande satisfaction que nous avons constaté le bon déroulement de l’examen dans la mesure où tout se passe dans de bonnes conditions. Aucune difficulté particulière n’a été signalée”, a relevé El Hadji Malick Sémou Diouf.

C’est la même situation qui prévaut dans les départements de Nioro du Rip et de Guinguinéo, où les préfets qui ont visité certains centres d’examen de leurs circonscriptions respectives n’ont pas relevé de difficultés pouvant perturber le bon déroulement des épreuves.

 Pour ce baccalauréat général, l’académie de Kaolack a enregistré cette année 11.464 candidats répartis dans 28 centres principaux et 10 centres secondaires avec 37 jurys, a rappelé l’inspecteur d’académie, Siaka Goudiaby. 

ADE/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE /  Plaidoyer pour que le 26 septembre soit déclaré jour férié

Dakar, 19 avr (APS) – Le deuxième vice-président de l’association nationale des familles d…