Kaolack, 21 mars (APS) – Le candidat de la coalition AMD 2024 au scrutin présidentiel de dimanche, Aliou Mamadou Dia, a promis, de dégager, s’il est élu, une enveloppe de 100 milliards de francs CFA pour régler ”définitivement, dans les cinq ans à venir”, les problèmes récurrents d’assainissement de la commune de Kaolack (centre).

‘’Si je suis élu président de la République du Sénégal, je vais mettre en place une enveloppe de 100 milliards de francs CFA pour régler définitivement les problèmes récurrents d’assainissement de la commune de Kaolack, dans les cinq années de mon premier mandat’’, a-t-il notamment dit mercredi au cours d’une caravane qu’il a effectuée dans la capitale du Saloum, dans le cadre de la campagne électorale.

Il a fait cette déclaration au marché central, symbole d’insalubrité et d’occupation anarchique de la voie publique de la ville de Kaolack.

”C’est dans ce marché de Kaolack, une matinée d’octobre 1979, que ma maman m’a tenu par la main pour m’acheter des fournitures scolaires. Je devais démarrer les cours en classe de CI. Quarante-cinq ans après rien n’a changé dans ce haut lieu du commerce’’, a regretté Aliou Mamadou Dia, investi par le Parti pour l’unité et le rassemblement (PUR).

Il a aussi promis de mettre en œuvre son programme de modernisation des marchés, en concertation avec les acteurs du secteur. ‘’Nous n’imposerons rien aux acteurs, c’est d’un commun accord que nous prendrons la bonne décision pour moderniser le marché de Kaolack’’, a assuré M. Dia.

Il a également indiqué sa volonté de construire à Kaolack un ‘’port de dernière génération’’, parce que, d’après lui, l’inactivité du port de Kaolack est liée à un manque de vision des gouvernants qui ont construit un pont à Foundiougne, obstruant ainsi la voie de passage des bateaux. ‘’En tant que cinquième président de la République du Sénégal, nous chercherons les voies et moyens d’y remédier’’, a-t-il lancé.

Il a, par ailleurs, fait part de sa volonté de mettre en œuvre un ‘’programme de mécanisation de l’agriculture’’ pour redonner au bassin arachidier sa vocation de grenier du Sénégal. ‘’Cela passera par la modernisation de la filière arachidière et de l’agriculture de manière générale’’, a-t-il indiqué, promettant de soutenir les jeunes, les femmes, les commerçants et les transporteurs.

ADE/ADC/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL-EDUCATION / Tambacounda : nette progression des résultats de l’académie aux examens scolaires en 2023 (SG)

Tambacounda, 19 (APS) – L’académie de Tambacounda (est) a enregistré en 2023 u…