Birkilane (Kaffrine), 26 oct (APS) – La commune de Birkilane, dans la région de Kaffrine (centre), a abrité mercredi, un atelier de restitution du plan d’aménagement et de gestion de la forêt classée de Birkilane, en cours d’élaboration, a constaté l’APS.

La rencontre, organisée par la direction des Eaux et forêt, chasses et conservation des sols, en partenariat avec l’Agence belge de développement (ENABEL), vise à permettre une meilleure exploitation de cette forêt au profit des populations locales et de l’Etat.

Des autorités administratives, territoriales, des organisations communautaires de base et des chefs de services techniques, ont participé à cet atelier de restitution.

“Les forêts classées et certaines forêts font l’objet d’agressions ou bien sont dans une situation qui nécessite que l’Etat intervienne pour les restaurer, afin de les permettre de jouer pleinement leurs rôles au profit des communautés”,  a dit le directeur adjoint des Eaux et forêts, chasses et de la conservation des sols, le colonel Babacar Dione, au terme de cet atelier présidé par le préfet du département, Abdoul Wahab Talla.

M. Dione a souligné que “la forêt classée de Birkilane est dans une situation de dégradation “, ajoutant que le plan d’aménagement vise la restauration, la protection, mais également sa réhabilitation.

“L’idée, c’est d’avoir un plan d’aménagement, de gestion inclusive et participative de la forêt classée de Birkilane à travers une étude déjà faite sur le terrain qui peut être mise en place sur une période de 10 ans”, a expliqué le chef du projet climat à l’Agence belge de développement ( ENABEL).

Pierre-Henri Dimanche indique qu’il s’agira d’adopter une démarche qui va se baser sur la réhabilitation de la forêt classée de Birkilane, avec des techniques de restauration, de la régénération naturelle assistée (RNA), la sensibilisation et de la formation des populations.

L’Agence belge, à travers son projet  dénommé “Climat Sahel”, financé par le gouvernement fédéral belge, intervient dans la restauration des terres dégradées, la gestion de l’eau et la promotion de l’agroécologie, a précisé M. Dimanche.

Le préfet du département de Birkilane, Abdoul Wahab Talla a soutenu que cette étape de restitution du plan d’aménagement et de gestion de la forêt classée de Birkilane, “reste cruciale pour la validation du plan d’aménagement”.

“C’est pour cela, on a invité l’ensemble des différents acteurs qui interviennent au niveau de la forêt classée. Ce qui nous permet de faire des observations pour que le plan d’aménagement puisse être le plus opérationnel possible”, a-t-il expliqué.

Le chef de l’exécutif départemental a fait savoir que l’objectif  principal du plan, “est de permettre aux populations qui sont déjà sur place de tirer profit correctement de cette forêt, tout en préservant les bénéfices de cette forêt pour les générations futures”.

Dans cette perspective, M. Talla dit avoir suggéré que ce plan soit partagé une fois validé et finalisé, aux collectivités territoriales qui ont les compétences transférées en la matière, mais également à l’ensemble des structures de l’administration.

La forêt classée de Birkilane est située entre les départements de Birkilane et Guinguinéo, région de Kaolack et s’étend sur une superficie de 8100 hectares, dont 95% se trouve dans la zone de Birkelane. Elle a toujours joué un rôle déterminant dans le développement des activités socio-économiques des populations locales, des villages riverains, grâce à son offre importante en produits et services écosystémiques, renseigne un document de presse transmis à l’APS.

CTS/AB/ASB

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …