Dakar, 13 sept (APS) – Les autorités administratives de Dakar ont entamé les opérations de dédommagement d’environ 1.300 occupants des alentours du stade Iba-Mar-Diop en vue de sa rénovation pour les Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) prévus en 2026, a constaté l’APS, mercredi.

‘’L’enveloppe financière dégagée par les autorités pour les impenses tourne autour de 2 milliards de francs CFA, pour environ 1.300 personnes affectées par le projet’’ de rénovation du stade, a-t-on appris de Mor Talla Tine, le préfet de Dakar. Les opérations de dédommagement seront effectuées sur la base des standards dans ce domaine, a-t-il assuré.

Selon M. Tine, les autorités ont entamé la concertation avec les ayants droit, après les avoir recensés et évalué les impenses. ‘’Au terme de tout ce processus, nous avons obtenu l’adhésion des personnes affectées par le projet de rénovation du stade, qui ont fini par en comprendre les enjeux’’, a souligné le préfet de Dakar.

Les autorités administratives ont fourni les efforts nécessaires pour permettre aux occupants des alentours de ce stade situé en plein cœur de Dakar de sauvegarder leurs activités économiques, emplois et sources de revenus, selon Mor Talla Tine.

Il s’agit essentiellement de mécaniciens, de femmes exerçant des tâches ménagères et de cordonniers. Une ‘’maison du cuir’’ dédiée aux cordonniers impactés par la rénovation du stade sera construite sur un terrain offert par la mairie de La Médina, a annoncé M. Tine.

Des sites seront aménagés à Diamniadio et à Sébikhotane, dans la région de Dakar, au profit des mécaniciens, selon le préfet. ‘’Toutes les personnes affectées par ce projet ont été recensées […] Un bureau a été ouvert pour recueillir toutes les plaintes’’, a-t-il assuré.

‘’L’olympisme, c’est des valeurs. Il y a, parmi elles, le respect des droits de tous ceux qui, de près ou de loin, sont concernés par les JOJ’’, a souligné Ibrahima Wade, le coordonnateur général du comité d’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse 2026.

‘’Nous avons l’ambition de commencer les travaux au début de l’année prochaine et de les achever au plus tard à la fin du premier semestre de 2025’’, a précisé M. Wade en parlant de la construction des infrastructures destinées aux JOJ. ‘’Il est prouvé que les événements sportifs, dont les Jeux olympiques de la jeunesse, engendrent beaucoup de retombées économiques.’’

Ibrahima Wade assure avoir pris les dispositions permettant aux populations vivant près des infrastructures destinées aux JOJ de bénéficier des emplois générés par les préparatifs de l’événement olympique.

Les ayants droit ont reçu un chèque et une sommation écrite fixant le délai dans lequel ils doivent quitter les espaces qu’ils occupent, selon M. Wade.

‘’C’est un projet d’utilité publique, dont le recensement a été fait de manière remarquable. En tant qu’artisans, nous ne pouvons qu’adhérer aux mesures prises en souhaitant trouver un site nous permettant de continuer de travailler. Vous avez réussi cela’’, a témoigné Omar Fam en s’exprimant au nom des cordonniers concernés.

‘’Je vous remercie pour les efforts que vous avez faits en indemnisant tout le monde et en prenant en compte nos droits’’, a dit Fatou Diagne, une pileuse de mil dédommagée avec un peu plus de 1 million de francs CFA de la perte de l’espace qu’elle occupait près du stade Iba-Mar-Diop.

MFD/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …