Matam, 19 juil (APS) – Des femmes venues des départements de la région de Matam (nord-est) ont bénéficié lundi et mardi d’une session de renforcement de capacités dans le but de “pouvoir bien remplir les missions qui leur sont assignées” dans les instances de décision.

“Depuis le vote de la loi sur la parité, nous avons noté une bonne représentation des femmes qui commencent à être présentes dans les organes de décision. C’est pour cela que nous avons jugé nécessaire de les outiller, pour qu’elles puissent bien remplir les missions qui leur sont assignées”, a déclaré Seynabou Diouf, responsable à l’Association des femmes juristes du Sénégal (AJS).

Chargée du projet “Politisons les femmes et les jeunes” mis en oeuvre par l’AJS, Seynabou Diouf intervenait lors d’un forum de sensibilisation organisé à Matam. Cette rencontre est initiée par le projet à l’intention de femmes venues des départements de Kanel, Matam et Ranérou.

Elle a réuni plusieurs autres acteurs, sous la présidence de l’adjointe au préfet de Matam, Ndèye Diombana Cissé.

Seynabou Diouf a signalé que des activités de renforcement de capacité, des campagnes de communication et des bulletins d’information sont prévues pour permettre à ces femmes de “faire la capitalisation et le suivi-évaluation de ce projet”.

“La parité, 12 ans après’’ est l’une des trois thématiques développées au cours du forum.

“Politisons les femmes et les jeunes” est un projet mis en oeuvre depuis 2022 par l’Association des femmes juristes du Sénégal, en partenariat avec l’ambassade des Pays-Bas à Dakar.

Selon les initiateurs, trois régions, dont celle de Matam, sont concernées “pour le moment” par le projet.

AT/MTN/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Forail de Dahra Djioloff : un gendarme poignardé par un voleur présumé

Linguère, 19 mai (APS) – Un gendarme a été poignardé à deux reprises par un voleur p…